Savigny 2019 – Yvan Chapuis, lanceur de pierre

Dans le cadre de la 100e des fédérations

Propos recueillis par Monique Misiego |. Aujourd’hui nous allons à la rencontre d’Yvan Chapuis, lanceur de pierre, qui nous accueille dans son fitness de Forel. L’homme est jovial, svelte, baraqué juste ce qu’il faut, loin de l’image que l’on peut se faire d’un lanceur de pierre.

Yvan, depuis quand pratiquez vous ce sport et qu’est-ce qui vous y a amené? J’ai commencé en 2015 au lac Noir en vue de me préparer pour la fête fédérale d’Estavayer. J’y suis venu parce que j’ai toujours été fasciné quand je regardais des compétitions. C’est un sport sain, avec un esprit sain. Il n’y a pas de jugement sur l’apparence ni sur l’habillement, on peut y aller tel quel, tout le monde est accepté. Il n’y a pas d’investissement financier, pas d’équipement, l’inscription sur place coûte 10 francs!

Quel est votre parcours sportif? J’ai pratiqué le lancer de poids pendant 20 ans et cela fait quatre ans que je pratique le lancer de pierre. J’ai été vice-champion suisse du lancer de poids en 2009. J’ai subi une double hernie discale en 2011, ce qui aurait pu me faire stopper net. Mais je me suis accroché et je suis devenu encore meilleur qu’avant. J’ai la niaque, je ne pratique pas un sport pour le fun, du moins pas celui que je pratique actuellement, mais pour gagner. J’ai un sens de la compétition très prononcé. Stagner ne m’intéresse pas. Ce que je veux, c’est m’améliorer sans cesse. J’ai pensé à arrêter mais je bats tous les records depuis mon opération.

Quel est votre classement actuel? Je suis détenteur du record vaudois du lancer à 7,25 kg à une distance de 15,78m. Je suis champion suisse du lancer de pierre senior et double champion suisse des 10 kg. Mon but est de battre le record suisse. Je suis dans les plus vieux au lancer de la pierre d’Unspunnen (83,2 kg) et j’arrive à rivaliser avec les plus jeunes malgré mes 48 ans. Donc ça me motive à continuer.

Vous êtes en pleine saison sportive, quelle est votre prochaine compétition? Je vais participer à la Fête cantonale des Jeunesses le 14 juillet et j’ai une compétition à Zoug les 24 et 25 août dans le cadre de la Fête fédérale de lutte où je suis le seul romand qualifié. Ils ne prennent que les 24 meilleurs.

Combien y a t-il de compétitions dans l’année en Suisse? Environ 20 compétitions qui ont toutes lieu en Suisse allemande. La plus proche est au lac Noir. Je suis bien souvent le seul romand. Mais c’est une grande famille et je suis totalement intégré.

Et combien de licenciés? Entre 50 et 60 lanceurs.

On entend très peu parler du lancer de pierre, pourquoi? C’est un peu comme la lutte, c’est un sport populaire, souvent associé aux chemises à edelweiss, que je ne renie pas d’ailleurs. Simplement, certains jugent ces activités trop populaires et ne s’y intéressent pas.

Comment se passe une compétition? Pour le lancer de la pierre d’Unspunnen, dans le cadre de la Fête fédérale de gymnastique, il faut faire partie d’une société de gym. Pour la fête fédérale de lutte, il y a trois catégories: la pierre d’Unspunnen de 83,5 kg, la pierre de 20 kg avec élan une main et la pierre de 40kg sans élan une main. Dans les autres fêtes de lutte, il y a généralement 2 pierres (une de 20kg et l’autre entre 40 et 80 kg).

Comment vous entraînez-vous? Je m’entraîne quatre fois par semaine. Je me suis fait une pierre de 81 kg mais j’ai également deux pierres de 18 et 47 kg. D’ailleurs, j’invite les jeunes qui veulent essayer ce sport à des entraînements dans le village voisin à Puidoux. Pour me contacter et s’inscrire pour un essai de lancer de pierre: info@comeonfitness.ch

Vous m’avez dit participer à la Fête cantonale des Jeunesses? Oui, il y a une compétition le 14 juillet dans ce cadre-là. Il y a déjà 200 personnes d’inscrites et ils vont bloquer les inscriptions à 250. Donc il faut se dépêcher si les gens veulent s’inscrire. Il y aura 2 jets par personne, un poids de 15 kg sans élan et à une main pour les garçons et un poids de 7,5 kg pour les filles. Venez nombreux!

Yvan, merci de nous avoir reçus et de nous faire partager votre engouement pour ce sport.