Saint-Saphorin – Un nouveau train produit par l’usine CityTrain pour 2019

Assemblée générale de l’Association Lavaux-Panoramic du 19 avril

ydg  |  L’assemblée générale de l’Association Lavaux-Panoramic s’est tenue jeudi 19 avril à la salle communale de St-Saphorin. La partie statutaire n’a pas donné lieu à de grandes discussions. Les finances sont saines avec des recettes 2017 et une fréquentation en légère hausse, dopés surtout par la forte demande pour des courses de groupes, ainsi que par des offres adaptées pour les tour-operators drainant de nombreux touristes asiatiques. Les cotisations pour les Amis du train et les entreprises partenaires seront maintenues au niveau actuel en 2019. Le fonctionnement de l’exploitation a été parfois entravé par des problèmes techniques que les chauffeurs ont pu maîtriser durant la saison. A l’issue d’un hiver passé dans des ateliers de la région et d’ailleurs, les parties mécanique et hydraulique du véhicule tracteur ont été complètement révisées avec soit la réparation, le nettoyage ou le remplacement des pièces défectueuses. C’est donc tout revigoré que notre petit train, avec déjà 7000h de circulation au compteur, ce qui correspond à environ 350’000 km, rempile depuis mi-avril pour une nouvelle saison par monts et par vaux à travers les vignobles de Chexbres, Rivaz, Dézaley, St-Saphorin, Chardonne, Jongny et les campagnes de Puidoux et parfois du Mont-Pèlerin. Le président, Yves de Gunten, s’est plu à souligner la vocation oenotouristique de ce train. La secrétaire du comité Ursula Mertes a suivi une formation et obtenu la certification avec le label figurant désormais sur le prospectus et le site internet. Le comité a remercié et félicité les personnes bénévoles qui reçoivent chaque samedi, tout au long de la saison, les passagers à St-Saphorin, les accompagnent pour une visite guidée du village et de l’église, puis leur servent le verre de l’amitié sur la place du Peuplier. Tout ce réseau est animé et coordonné par un vigneron, membre du comité. A Chardonne, les courses à l’horaire s’arrêtent à tour de rôle dans les différentes caves du village et si elles ne sont pas accessibles, les vignerons accueillent les passagers au Caveau central. De nombreuses courses privées sont combinées avec une réception dans les caves de Chexbres, Rivaz ou Chardonne, ainsi qu’au Vinorama, également à l’horaire le dimanche matin en haute saison de mi-juin à fin septembre. Les courses thématiques les plus attractives comme celle du train de l’Alpage avec fondue au Mont-Chesau et celui de la brisolée en fin de saison sont reconduites. Dans son rapport, l’infatigable et courageux coordinateur Bernard Cachin a notamment relevé la bonne relation avec le Lavaux Express, spécialement son coordinateur M. Nidecker, qui nous a fait l’amitié de sa présence. Pour seconder à temps partiel Bernard Cachin, le comité a fait appel à Anne Tardent, par ailleurs guide Lavaux Patrimoine mondial, excellente connaisseuse et défenderesse de Lavaux. Des remerciements appuyés ont été adressés aux autorités des communes associées, à la taxe de séjour, aux points I de Montreux-Vevey Tourisme, particulièrement Natascha Morel, à Chexbres, sans oublier Josette Frutiger, dévouée tenancière de la capite flambant neuve pour 2018, étape incontournable sur la place de la gare de Chexbres. A ce sujet, Bernard Cachin a fait part de notre inquiétude quant aux incidences des travaux très importants que les CFF vont entreprendre pour la rénovation de la gare dès l’automne. L’équipe des chauffeurs avec Jean-François Regamey, Michel Vial et Pierre-Alain Chevalley est renforcée cette année par l’arrivée de Raymond Favez. Le comité, 11 membres, a été réélu pour une année, conformément aux statuts. La secrétaire, engagée hors comité, tient les procès-verbaux de toutes les séances et de l’assemblée générale. La commission de vérification des comptes reste inchangée avec comme d’habitude un boursier communal, un vigneron et un autre membre ami de l’Association. Toutes ces personnes sont remerciées pour leur engagement la plupart du temps bénévole et pour quelques-uns modiquement défrayé. La pièce de résistance du menu de cette assemblée était constituée par le point 10 de l’ordre du jour intitulé «Information et décision concernant l’achat d’un nouveau train». Le président a expliqué les longues démarches faites pour obtenir la meilleure solution possible et acquérir un convoi confortable, moderne et apte à circuler sur des parcours très exigeants en raison de déclivités fortes et de passages délicats.

Les solutions avec une  propulsion gaz-essence

Un essai a été fait sur «le tour de St-Saphorin» avec le train de Morges qui met en évidence le manque de puissance – ou électrique ne sont pas encore mûres pour nos parcours. Néanmoins, nous observons le développement de ces motorisations avec intérêt et qui sait, peut-être qu’un projet avec un train circulant avec une énergie renouvelable se concrétisera dans un avenir pas trop lointain. Finalement, le choix du comité s’est porté sur un train produit par l’usine CityTrain située en Bavière et qui a repris la marque TschuTschu. Un convoi de leur production circule dans le vignoble allemand du Haut-Rhin moyen, classé à l’Unesco, au départ de Rüdesheim. Un autre, équipé du même véhicule tracteur, effectue un beau parcours dans et autour de la ville de Fribourg, avec aussi certains passages étroits en basse ville. La locomotive sera un tracteur CityTrain 500 Lok (Fendt), boîte à variation continue, adapté pour le transport de personnes et équipé d’un moteur diesel de toute dernière génération, conforme aux normes européennes les plus récentes. Les wagons, fabriqués sur mesure pour nous, sont du modèle 100, vitrés et équipés de marchepieds rétractables. Les représentants du constructeur sont venus prendre les mesures nécessaires sur nos itinéraires et une délégation du comité avec deux chauffeurs a passé deux jours en Allemagne en mars dernier pour se rendre compte du sérieux de l’entreprise choisie.

2019 – 10 ans

Certes l’investissement est important, près de 370’000 euros, pas loin du double du train actuel acquis il y a 10 ans à un office des poursuites, mais il en vaut la peine, car notre train est un acteur touristique important pour la région. Les fonds propres assureront une bonne partie du financement et diverses autres sources seront utilisées, notamment par le biais d’un tous ménages pour lequel nous invitons et remercions d’ores et déjà la population de réserver un accueil généreux. Si tout se passe bien, ce train sera livré au printemps 2019 où nous aurons la chance de l’inaugurer à l’occasion du 10e anniversaire de l’Association.