Remboursement soins dentaires

Brigitte Crottaz, Epalinges – Médecin diabétologue – Future conseillère nationale  |  Le 4 mars prochain nous déciderons si nous voulons ou non d’un remboursement des frais induits par les soins dentaires. Une initiative soutenue par une large coalition de partis et d’associations propose en effet de mettre en place un système cantonal d’assurance pour les soins dentaires, ainsi qu’un dispositif de prévention en matière de santé bucco-dentaire. Le dispositif sera complété par des policliniques dentaires régionales, afin que toutes les régions du canton puissent offrir certains soins complexes, dispensés uniquement à Lausanne pour l’instant. Le modèle de financement prévu est très différent de celui de la LAMal et devrait ainsi éviter les hausses de primes que nous connaissons trop. Cette assurance dentaire sera financée via des prélèvements sur les salaires (0,3 à 0,5% maximum), sur le modèle de l’AVS. Une personne gagnant le salaire médian vaudois, soit 5900 francs brut, aura donc, avec un prélèvement de moins de 30 francs par mois, droit au remboursement des soins dentaires pour elle, mais aussi pour ses enfants et ses parents retraités, qui, quant à eux, ne paieront rien. Cette initiative permettra ainsi de soulager le porte-monnaie de la classe moyenne, de nos jeunes et de nos aîné-e-s, qui se retrouvent malheureusement souvent confrontés à des factures de plusieurs centaines, voire de plusieurs milliers de francs après un passage chez le dentiste. En tant que médecin, je peux témoigner de l’importance d’une bonne santé bucco-dentaire pour la santé générale, et vous invite donc à glisser un OUI dans l’urne le 4 mars.