Pully For Noise

Céline Misiego | Un des attraits principaux de ce festival c’est déjà le lieu. Niché sur un stand de tir au milieu d’une forêt, l’atmosphère y est envoûtante. Surtout que les organisateurs et les bénévoles mettent beaucoup d’efforts dans la décoration du site. Il fait vraiment bon se promener dans le Pully For Noise. Mais ce qui en fait le festival indispensable de l’été c’est la programmation. Toujours éclectique et surtout toujours de très bon goût. Les quelques noms sortis pour cette édition ne dérogent pas à la règle… Anna Aaron et la formation américaine Beirut ouvriront le festival dès le jeudi. Un vrai plaisir d’y revoir la chanteuse suisse car c’est ici-même qu’on l’avait découverte pour son premier album. 5 ans plus tard elle vient nous présenter le troisième aux accents New Wave. Anna se sent bien à Lausanne et on se sent bien avec elle. Le vendredi sera plus sombre et mélancolique avec Jean-Louis Murat and The Delano Orchestra et Otherlives. Dans le cas du premier, il s’agit d’une association avec un groupe compatriote aux accents sombres et hantés… qui se ressemble s’assemble dit-on. Dans le cas des deuxièmes, il s’agit d’un groupe de rock indé, à la base uniquement instrumental et réputé d’une grande ampleur sur scène où ils allient jusqu’à douze musiciens. Du coup, comme on a passé une soirée un peu plus tranquille le vendredi on va pouvoir être en forme pour le samedi car il va falloir sauter ! D’abord Thurston ‘Sonic Youth’ Moore. La simple mention du groupe new-yorkais nous dispense de faire les présentations. Ensuite Superdiscount3, projet culte du DJ français Etienne de Crecy, où il réunissait ses comparses de la scène électro hexagonale. Il a décidé, pour notre plus grand bonheur, de remettre le couvert avec, à ses côtés, Alex Gopher et Julien Delfaud. Un show vintage garanti sans Laptop.
Sinon ben il y aura à boire et à manger bien sûr. Le ‘De Movie Salon’ pour danser sur les sons électroniques jusqu’au petit matin. La petite scène pour découvrir les artistes indé de la région. Faites également un tour du côté du stand merchandising car le For Noise a l’habitude de sortir des t-shirts très cool. On espère aussi le retour de ‘The Human Jukebox’ qui squatte le festival depuis deux années déjà. A découvrir absolument ! Bref vous l’aurez compris, le ‘For Noise’ est LE festival estival à ne pas manquer.