Puidoux – Le Madrijazz à New-York

Il nous restera de cette épopée musicale une lumière éclatante

Madrijazz devant le Carnegie Hall

Pierre Dominique Scheder | Basé à Lausanne, le Madrijazz est un chœur de gospel dirigé par Jean-Luc Dutoit, en véritable homme-orchestre. Tour à tour arrangeur, compositeur, guitariste, il est également professeur de musique et chef de la chorale des jeunes du Verney, les Inchœurigibles. «Je passe mon temps à relever des défis» me confie Jean-Luc avant de me narrer leur aventure new-yorkaise. Tout a commencé par un clip de Madrijazz interprétant «baba yetu» et repéré sur Youtube par Christopher Tin, le célèbre compositeur. Il les invite aussitôt pour juin 2019… au Carnegie Hall de New-York (rien que ça!)… à participer à sa magistrale création «Calling All Dawns» regroupant des centaines d’artistes. Et voilà la fine équipe en partance pour le nouveau monde. A peine débarqué, Jean-Luc est immédiatement subjugué par « l’électricité ambiante dans laquelle on fait plein de rencontres. De plus le gospel, au-delà du religieux, nous rassemble en notre humanité profonde. Le public noir américain réagissait à chaque mot, à chaque note, par des «yeah Man» approbateurs ». Le Madrijazz se produisit encore à Brooklin et à Harlem. « Le public, tout en se trémoussant, gueulait des « it’s right ! » fardés de malice et de larges sourires. Rendez-vous compte, des blancs qui chantent la musique des noirs! Une musique qui raconte leur histoire. Nous étions tous bouleversés.» Jean-Luc ajoute encore : « Il nous restera de cette épopée musicale une lumière éclatante, une force fraternelle qui nous rallie tous. Un chant d’espérance aux sources mêmes de l’humain et qui nous aide à vivre dans un esprit de grande positivité. » «Madrijazz & Friends», les 27 et 28 septembre, au Café-Théâtre Barnabé