Puidoux – Exposition automnale en altitude

Buvette du Mont-Chesau, samedi 26 et dimanche 27 octobre

Le jardin et les oeuvres de Philippe Perroud

Thomas Cramatte. |. La première exposition automnale a pris ses quartiers à l’auberge du Mont-Chesau. Situé à 965 mètres, le restaurant d’altitude se transforme en galerie d’art le temps d’une semaine. Du 18 au 27 octobre, l’auberge clôture la saison estivale en beauté grâce aux œuvres d’une dizaine d’artistes. Pour cette première édition, ils étaient nombreux à répondre présents. Si nombreux que chaque mur de l’auberge se retrouve garni de toutes sortes de réalisations. Aquarelles, photos, lampes Tiffany, sculptures sur bois et métal, souffleur de verre et diverses animations musicales pour le week-end (cor des Alpes et accordéon). L’extérieur de la buvette n’est pas en reste. Accueillant également toute une panoplie d’œuvres, le moindre recoin du jardin est converti en exposition. Certaines inspirées de films d’animation, d’autres de films plus anciens. Notamment avec «la vache Marguerite» qui broute fièrement sa fleur fétiche aux côtés du village de Gruyère, miniaturisé par le sculpteur Philippe Perroud. Côté salle de fête, ce sont les lampes Tiffany, de William Klay, qui éclairent la grange et les aquarelles exposées.

Au menu

Karin et Pierre entourés des artistes lors du vernissage

« Notre envie est de faire découvrir aux visiteurs une buvette d’alpage sous un autre angle. Comme s’il y avait une seconde vie après la désalpe », nous explique Pierre Erb, gérant de la buvette. Pour l’occasion, le couvert est métamorphosé en salle à manger. Avec ses 50 places assises, il propose des plats biens de chez nous: jambon à l’os et gratin Dauphinois pour le samedi 26, raclette à gogo et viandes séchées pour le dimanche 27. 

Gratuite et ouverte quotidiennement

Lampe Tiffany de William Klay

L’exposition est ouverte gratuitement tous les jours jusqu’au dimanche 27 octobre. «Tout est gratuit dans la nature, cela allait de soi pour nous d’offrir la visite de cette exposition automnale», précisent Karin et Pierre. Amoureux de l’art, observateurs et montagnards dans l’âme, les deux instigateurs de cet événement sont plutôt bien lotis. Il suffit d’une petite escapade à la buvette du Mont-Chesau pour s’apercevoir que la nature environnante encourage à la contemplation. Alors, quand l’art et la nature se rejoignent dans un seul et même lieu, pourquoi ne pas profiter du silence en posant son regard sur une des œuvres présentes.

Ouvert tous les jours de la semaine. Réservation recommandée pour les menus des 26 et 27 par tél au 021 946 10 71. L’auberge propose son habituelle carte des mets en semaine. Possibilité d’acheter les œuvres sur place. Chemin du Mont-Chesau 7, 1070 Puidoux.

Dernier arrêt, tout le monde descend