Puidoux – Championnat vaudois d’agrès et d’athlétisme

Les 15 et 16 septembre derniers sur la plaine du Verney

La salle du Forestay et la plaine du Verney constituent un ensemble idéal pour de telles manifestations sportives

Jean-Pierre Lambelet  |  15  et 16 septembre, la plaine du Verney et la salle de sport Forestay sont inondées de soleil et fourmillent de monde… C’est que l’Association cantonale vaudoise de gymnastique (ACVG) organise les championnats vaudois d’agrès et d’athlétisme en profitant des remarquables installations à disposition. C’est la FSG Chexbres qui en assume l’organisation sous la présidence de Véronique Borel et d’un comité ad hoc et motivé. Et ce n’est pas une mince affaire de coordonner les activités de 521 gymnastes aux agrès et de 384 athlètes dans différentes catégories d’âge pour les écoliers et écolières, les filles et garçons, les actifs et également une catégorie Elle et Lui représentant en tout 13 sociétés de gymnastique. Ce fut aussi une nouveauté, car pour la première fois se déroulait en même temps et au même endroit le championnat aux agrès et celui de l’athlétisme. Les agrès comportent  des exercices aux :  anneaux- au sol- barres asymétriques- barre fixe (reck)- au saut avec trampoline. A chaque discipline un jury attribue des notes avec un maximum de 10 points et l’addition des notes détermine le classement final. Sur les 9 gymnastes de la FSG Chexbres, 7 ont reçu une distinction. Estelle Mayor et Basile Ducommun se sont en outre qualifiés pour les championnats suisses qui auront lieu cet automne.  L’athlétisme comprend des épreuves de :  sprint- 800 mètres- saut en longueur- saut en hauteur- boulet- lancer de balle. Les résultats obtenus dans chaque discipline sont convertis en points qui sont également additionnés pour déterminer le classement final. Et là aussi, sur 12 athlètes de la FSG Chexbres, il y a eu deux distinctions et une médaille de bronze pour Florian Thonney et Melvin Etter. Au bilan final, la plus que centenaire FSG Chexbres (fondée en 1897) peut être totalement satisfaite du travail accompli et la présidente du comité d’organisation et les 150 pratiquants de sa société peuvent se féliciter d’avoir fait tout juste, ce qui fut confirmé de nombreuses fois par des concurrents heureux d’évoluer dans et sur des installations au top niveau dignes d’un championnat vaudois.

René Gilliéron, syndic de Puidoux ; Véronique Blondel, présidente du comité d’organisation ; Philippe Leuba, conseiller d’Etat et Jean-Christophe Butty, municipal

portrait

portrait

portrait