Puidoux – Assemblée de l’ASCL

Excellent travail de la commission de gestion

JPG | Le Conseil ntercommunal de l’Association scolaire Centre Lavaux, sous la présidence de Raoul Baehler, s’est réuni en séance ordinaire le 2 octobre dernier à 20h, au collège du Verney à Puidoux. Il était composé de 25 membres électeurs constituant le quorum pour traiter des sept points de l’ordre du jour.

Budget 2020

Le principal sujet était le préavis relatif au budget 2020. C’est la première fois que celui-là a pu être élaboré sur la base de données concrètes et précises, se basant sur les comptes 2018 qui ont été le reflet de l’exploitation des bâtiments sur une année civile complète. Il a bien entendu été tenu compte des évolutions connues et maîtrisables. La répartition des charges budgétées entre les communes membres s’est faite selon la clé de répartition fixée dans les statuts (voir tableau joint). Les charges nettes s’élèvent à Fr. 6’591’700.- et sont stables par rapport au budget précédent, soit 0,36% ou Fr. 23’500.-; en regard des comptes 2018, elles représentent 9,8% ou Fr. 588’882.-. Divers facteurs tels qu’honoraires et frais d’étude, amortissements, entretien des bâtiments propriété des communes et activités culturelles-récréatives et camps d’été et d’hiver ont influencé ces différences. Les divers chapitres ont été parcourus sans susciter de question de la part des membres. Le président a relevé l’excellent travail de la commission de gestion, qui a «épluché» les comptes et fourni moult explications ce qui explique certainement le mutisme interrogatif de l’assemblée. Au vote, le budget 2020 a été accepté à l’unanimité.

Elections au Bureau du Conseil intercommunal

Pascal Desbaillet, de Puidoux, scrutateur, qui avait émis le désir de se retirer du bureau a été remplacé par Bernard Padrun, de Grandvaux, jusqu’alors suppléant. Et au poste de suppléante, c’est Corinne Forney, de Puidoux, qui a été élue.

Communications du comité de direction

Le président Jean-François Rolaz s’est plu, lui aussi, de relever l’excellent travail de la commission de gestion et a remercié l’assemblée de l’acceptation du budget. A la rentrée récente des classes, quelques réglages ont été effectués au niveau des transports. Il y a encore quelques problèmes d’indiscipline liés à l’utilisation et abandon d’emballage de nourriture à l’extérieur. Le problème des défauts rencontrés sur les façades du bâtiment B est en passe d’être réglé à l’amiable, suite à une rencontre avec les entreprises, leurs assurances accompagnées de leurs avocats et d’architectes. Il y a une bonne volonté de tous ces acteurs, mais cela prend du temps; cette façon de faire est préférable à celle d’intenter des procédures juridiques qui pourraient s’éterniser. Le directeur, Michel Bovard, a relevé que quelques élèves perturbateurs avaient quitté l’établissement de leur plein gré. Il a cité plusieurs manifestations ou activités en marge des JOJ 2020 auxquelles des élèves ou classes prendraient part d’ici janvier 2020. 

Propositions individuelles et divers

Une discussion s’est engagée entre le directeur et quelques membres à propos des activités culturelles et récréatives et les camps, notamment au sujet de leur financement. Le poste au budget 2020 a augmenté globalement de Fr. 117’000.-. Cela est dû à la décision du Tribunal fédéral sur la «gratuité» de l’école, avec pour conséquence de limiter fortement la participation des parents aux camps et aux courses d’école. Le mobilier et les possibilités de limiter le poids du matériel scolaire dans les sacs des élèves a également été évoqué ainsi que la composition des menus à la cantine. La séance a été levée à 20h50, suivie d’un apéritif servi aux participants.