Projet Colline 2020 : du nouveau !

Jean-Pierre Lambelet  |  L’EMS La Colline à Chexbres est au-devant d’une importante transformation architecturale. Qui dans la région de Lavaux ne connaît pas La Colline, ce bâtiment construit au début du 20e siècle par le Dr Reymond qui en fit un lieu de réhabilitation pour les personnes souffrant de problèmes d’alcool. Puis, au début des années 50, la pension Reymond devint une maison de retraite gérée par l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud. Et, en 1981, fut créée la Fondation La Colline comme établissement médico-social (EMS).

Au fil des décennies, le bâtiment a vécu plusieurs transformations et améliorations pour répondre aux besoins des résidents et aux exigences légales. Et c’est dans la même optique qu’un projet de transformation a été étudié, d’abord au travers d’un Plan partiel d’affectation (PPA) mis à l’enquête en 2015, et suivi par un Projet institutionnel adopté par les services de l’Etat de Vaud en mars 2016. Ce projet prévoit la réalisation d’une extension et la restructuration du bâtiment actuel pour accueillir dans ce nouvel ensemble 105 personnes (longs et courts-séjours), toutes en chambre à 1 lit, réparties en 7 unités de vie de 15 lits. Ce qui représentera 31 personnes de plus qu’aujourd’hui. Une de ces unités de vie de 15 lits sera dédiée à l’accompagnement spécifique des personnes présentant des troubles psychiatriques de l’âge avancé.

La capacité du Centre d’accueil temporaire (CAT) sera également augmentée. La réalisation du Projet Colline 2020 débouchera aussi sur environ 25 postes de travail supplémentaires. Tout ceci défini, il fallait passer à la phase suivante au travers d’un Concours d’architecture conformément aux dispositions relevant de la loi sur les marchés publics puisque le coût total avoisine les 20 millions. Dix-neuf bureaux d’architecte ont déposé des projets et lors du vernissage de ce concours c’est le projet présenté par le bureau LVPH de Pampigny qui a été retenu par le jury. Quatre autres projets sont également primés.

L’intégration au site qui marque la transition entre le village de Chexbres et les vignes a été un élément important qui a convaincu le jury, ainsi qu’une répartition harmonieuse des 7 unités de vie des résidents autour des infrastructures publiques d’accueil, de la cuisine, de la salle-à-manger, du séjour commun, des locaux d’animation et de l’administration. La terrasse sud avec ses jardins aménagés sur le toit de la nouvelle extension prolonge aussi naturellement les activités extérieures. L’exposition des projets est ouverte au public du 1er au 11 décembre à La Colline, de 16h à 19h en semaine et de 14h à 18h le samedi et le dimanche. Selon le calendrier prévisionnel des travaux et la mise à l’enquête, le Conseil d’Etat devrait donner son feu vert à la construction dans le courant 2017 et les premiers coups de pioches pourraient résonner en 2018 pour aboutir à La Colline 2020…