Pas le temps de se laisser surprendre !

Marie  |  Le sentiment d’être surpris a presque disparu de notre quotidien. Que ce soit le téléphone fixe ou le smartphone qui sonne, en général nous savons d’avance la provenance de l’appel. Il ne se passe que quelques secondes où on peut se demander qui pourrait bien vouloir nous appeler. Ce jour-là, alors qu’on regarde le journal du 19h30, Darius Rochebin, l’air grave nous informe des prochaines votations sur l’initiative No Billag, à ce moment précis notre téléphone joue les trouble-fêtes et retentit. On pense à voix haute «ça peut être qui?». Alors qu’imperturbable, Darius poursuit son flot de nouvelles, nous jetons un œil contrarié sur l’objet qui continue à sonner en affichant le nom de l’appelant. C’est donc sans surprise que nous décrochons. D’autres exemples: quand nous partons en vacances, comme la curiosité est humaine nous visionnons les images sur le site internet de la destination de notre prochain séjour de vacances, l’hôtel, la chambre, le restaurant, la piscine et alentours, on passe tout au peigne fin,  une fois sur place l’impression du déjà vu est assuré et gare au bidonville qu’on pourrait apercevoir derrière une haie. Au sein d’un couple aussi plus l’envie de se laisser surprendre, comme lors de l’arrivée d’un enfant, la plupart du temps les parents ont appris, dès les premiers mois de grossesse, le sexe du futur bébé, pour le choix du prénom, la décoration de la chambre ou l’achat des habits. Le côté inattendu, surprenant et sublime de la vie rétrécit à vue d’œil!