Palézieux – Nouvelle passerelle pour le sentier des pêcheurs

Comme le dit la chanson « … d’un cœur vaillant l’a reconstruite plus belle qu’avant »

Gil. Colliard | Depuis la mi-janvier, le petit sentier bucolique longeant la Broye, partant de sous la ferme Ramseyer, passant par la cabane des Pêcheurs et arrivant à l’usine Robapharm, est à nouveau facilement praticable grâce à l’excellent travail de la voirie. Ce cheminement entre les arbres mène de Palézieux-Village à Palézieux-Gare et permet aussi une agréable halte pique-nique sur la place aménagée par la Société vaudoise des pêcheurs en rivière (SVPR) section Haute Broye. Un moment à agrémenter par l’observation des panneaux didactiques disposés aux alentours.

Savoir-faire, récupération et dynamisme pour une belle réussite

En juillet dernier, les années et l’humidité montant de la rivière ont eu raison de la vieille passerelle qui enjambait le fossé creusé par le ruisseau coupant le passage juste après la cabane des Pêcheurs. Effondrée dans l’eau, elle compliquait le parcours des promeneurs. Mais la brigade de la voirie d’Oron, comme le dit la chanson « d’un cœur vaillant l’a reconstruite plus belle qu’avant ». Dans cette équipe nouvellement reconstituée, comptant une dizaine de personnes et riche de différents corps de métier, Daniel Crausaz, et Greg Dufey, respectivement charpentier, maçon de formation, se sont attelés à la tâche sous la direction de Didier Petter, leur chef. Un travail demandant de l’organisation et une bonne condition physique puisque c’est à la brouette que le béton nécessaire à la consolidation du socle existant et à la création du second socle, a été acheminé. Une centaine d’heures, prises çà et là, en fonction du temps restant après les travaux ordinaires de la voirie, ont été nécessaires à la remise en état: démontage et évacuation de la vieille structure, préparation en atelier de la base métallique, du bois brut fourni par une entreprise régionale, mise en place. « Les 3 bases en bois ainsi que les planches proviennent de la récupération de l’ancien couvert de la voirie, démonté pour faire place au nouveau bâtiment des pompiers. La main-courante est en chêne, un bois plus résistant à l’humidité. Profitant de la météo, la pose a duré une semaine et le 14 janvier, lors d’une petite inauguration, j’ai coupé le ruban, signifiant la fin des travaux » détaille Didier Petter, tout en saluant l’excellente collaboration avec les membres de la Société de pêche. Sensible à la croissance du tourisme pédestre, la municipalité d’Oron encourage la dynamique escouade de terrain à remettre en état et entretenir les cheminements communaux. Un travail intéressant et gratifiant qu’ils réalisent avec plaisir, comme le remplacement de la vieille fontaine en bois du chemin de la Compelenaz à Oron-le-Châtel par un bassin en béton orné des armoiries communales. « De tels travaux font sens, vu la fréquentation du public qui est reconnaissant de notre travail et qui nous en remercie. Cela nous permet aussi d’être réactif lors d’une urgence », conclut avec satisfaction le chef de la voirie.

Greg Dufey, Didier Petter et Daniel Crausaz