Oron – Un projet évolutif, scolaire, sportif et culturel

L’avenir se dessine dans les murs du nouveau collège d’Oron-la-Ville

Gil. Colliard. |. Mercredi 19 juin, 19h, à la cafétéria du Centre sportif d’Oron-la-Ville, la population était conviée pour la présentation du projet définitif de la nouvelle extension du collège d’Oron, dans le cadre de la mise à l’enquête publique allant du 15 juin au 14 juillet prochain.

Les premiers élèves découvriront leur nouvel environnement à la rentrée 2021

Bien peu de monde avait pris la peine de se déplacer malgré l’ampleur du projet présenté par Olivier Sonnay et Thierry Menétrey, respectivement municipaux des constructions et des bâtiments et par Lionel Husson, représentant l’entreprise totale Steiner, mandatée pour gérer l’entier du projet ainsi que par Pascal Favre du bureau Epure architecture et urbanisme SA, rejoints par Philippe Modoux, syndic. La mise à l’enquête étant la dernière démarche administrative avant le démarrage des travaux, prévu en novembre 2019, il a semblé utile à la Municipalité, malgré les séances précédentes, de présenter le projet définitif qui devra accueillir les élèves à la rentrée 2021. « Notre but est de finir l’enquête publique avec l’accord de tous. Les gabarits ont été posés le 18 juin, après la fauche des foins. Les plans sont consultables au BTO (bureau technique d’Oron), nous les transmettons volontiers par mail, sur demande » commente Olivier Sonnay. 

Optimisation, fonctionnalité et économie

Respectant les principes constructifs du PPA (plan partiel d’affectation), les plans définitifs apportent une optimisation du volume de construction par rapport à l’avant-projet, grâce à une structure en forme de voile qui permet de poser directement l’école sur la salle triple, utilisant toute la surface. Avec une suppression de deux étages en sous-sol, la creuse ne sera plus que de 3m au lieu des 10m prévus, diminuant les coûts d’étanchéité et de terrassement sans oublier les nuisances qui en découlent. Hors terre, un étage et demi sera également retranché, par l’allongement du bâtiment sur deux faces. La hauteur hors sol atteindra 5m. Cette version définitive, tout en gardant la qualité et la fonctionnalité du programme, voit son coût passer de Fr. 40 millions à env. Fr. 36 millions. « Prenant en compte les remarques du voisinage et nous les avons, dans la mesure du possible, intégrées, cette solution garanti un impact visuel moindre et s’insère bien sur le site. Quelques arbres devront être coupés, mais il en sera replanté le même nombre en compensation » souligne Pascal Favre.

Un projet évolutif scolaire, sportif et culturel

La future extension comportera 17 classes, une salle de gym triple, avec gradins fixes et rétractables, réservée aux sports et aux manifestations sportives, pouvant accueillir 400 personnes, une partie administrative, une bibliothèque/médiathèque scolaire, trois jardins intérieurs offrant la lumière au cœur de l’ouvrage, une cuisine et un réfectoire reliés à la salle de gym, diverses salles de sciences, de musiques etc., des vestiaires, un abri de protection civil de 730 places connecté avec le collège existant, un local pour les archives communales et un système de chauffage à plaquette de bois ainsi qu’un silo. Ce projet évolutif tourné vers l’avenir prévoit une adjonction supplémentaire de 6 classes et un possible agrandissement de la bibliothèque. Le préau a été calculé pour la totalité des classes. Les mesures seront prises pour la sécurité et le respect de l’environnement. Le chantier ne nécessite aucune modification des accès actuels. Des visites de chantiers pourront être organisées sur demande à la société Steiner. Une fresque géante créée par les enfants verra le jour sur la palissade du chantier. 

Des aménagements extérieurs pour assurer une cohabitation harmonieuse

La majorité des questions adressées par les personnes présentes, représentant le voisinage direct du projet, concernait les nuisances sonores émanant de l’utilisation des lieux, particulièrement du terrain synthétique de basket, hors horaire scolaire. Afin de pallier ce problème au mieux, un mur antibruit sera construit vers le quartier des villas. Les transports s’effectueront le long de la route de Lausanne. Pour diminuer l’impact du passage des enfants et des jets de déchets dans les propriétés privées, la haie longeant le sentier des écoliers sera refaite. Le choix des fenêtres à vitrages opacifiant, en place de stores, dont l’entretien s’avère très couteux, a également posé question sur la réverbération. Les représentants de la Municipalité ont assuré étudier toutes les demandes afin de trouver des solutions, mais ils doivent également tenir compte des dispositions étatiques pour mener à bien ce projet qui verra s’épanouir les générations futures.

BTO : heures d’ouverture – Les matins : 8h-11h30 lundi et jeudi après-midi : 14h-18h – Contact : 021 908 04 13  –  bto@oron.ch