Oron – Près de 40 millions pour le collège

Conseil communal du lundi 18 février, à Ecoteaux

Jean-Pierre Lambelet | Si l’on veut comparer l’ordre du jour de cette première séance 2019 du Conseil communal d’Oron au menu d’un repas, il y avait de quoi se mettre en appétit de l’entrée au dessert avec 5 préavis municipaux représentant autant de plats de résistance… En ouverture, dans les communications de la Municipalité, le syndic Philippe Modoux annonce la démission de Claude-Alain Perret de son poste de chef de la voirie et de fontainier certifié, car il part rejoindre l’Etat de Vaud au service des eaux. Belle promotion, bravo et merci pour le magnifique travail accompli pendant 18 ans à la commune d’Oron! Suite à l’acceptation par le Conseil général de la commune d’Essertes de fusionner avec celle d’Oron, le processus de mise en place est lancé entre ces deux communes et le syndic invite les conseillères et conseillers qui voudraient intégrer l’un ou l’autre groupe de travail à s’annoncer. La fusion sera effective au 1er juillet 2021 pour la nouvelle législature.

Le préavis n° 1 concerne la modification du plafond d’endettement pour la législation 2016-2021 en passant des 60 millions adoptés le 10 octobre 2012 à 90 millions. Cette augmentation de 30 millions est justifiée par les projets des réalisations à venir pour les routes, le collège et le réseau d’eau. En outre, le plafond de cautionnements qui fut fixé à 3 millions en 2012 serait augmenté à 8 millions pour faire face au futur cautionnement de la nouvelle station d’épuration de la VOG (Association intercommunale pour l’épuration des eaux usées de la Haute-Broye) et d’éventuelles demandes supplémentaires. La commission des finances approuve ce préavis qui est accepté à une large majorité après les renseignements complémentaires apportés par la Municipalité.

Le préavis n° 2 concerne une demande de crédit de Fr. 39’782’226.- pour la construction d’un nouveau bâtiment scolaire et d’une salle de gymnastique triple à Oron-la-Ville en entreprise totale complétée des aménagements extérieurs, des accès au site et des projets collatéraux en lien avec le complexe scolaire représente bien le gros plat de résistance de la soirée. Ce projet a été élaboré en étroite collaboration avec la Direction de l’Etablissement scolaire primaire et secondaire Oron-Palézieux et les services de l’Etat, en particulier la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO), la Direction de l’environnement et son service de l’eau, le service du développement territorial, le service de l’éducation physique et du sport et le service des bibliothèques. Le projet comprend une salle de gymnastique triple avec des gradins, surmontée d’un collège de 17 classes et de locaux connexes tels que salles de dégagement, salles de science, salle de musique, salle d’art visuel, salle des maîtres, bibliothèque scolaire et bureaux administratifs. Un réfectoire avec une cuisine de production semi-professionnelle permettant d’absorber la production de 400 repas en deux services de 200 places. Deux espaces de vie complètent le programme. La salle de gymnastique doit pouvoir fonctionner également en dehors des heures scolaires. Le projet prévoit aussi un abri de protection civile de 750 places et un local pour le stockage des archives communales. Dans son rapport, la commission des finances par Cédric Ottet invite le Conseil à accepter ce préavis. Anne-Cécile Uldry dans son rapport pour la commission ad hoc relève que les éléments relatifs à la nécessité de construire un nouveau collège sont réunis et déjà connus du Conseil communal qui en a déjà débattu lors de précédentes séances. Toutefois, la commission propose un amendement à ce préavis en scindant la partie collège et la partie mobilité et accès. Ce qui permettra au Conseil de pouvoir intervenir sur la partie mobilité et accès le moment venu. Cet amendement est accepté et le nouveau préavis est voté à la quasi-unanimité avec Fr. 36’906’636.- pour le collège et Fr. 2’114’636.- pour la partie mobilité et accès, pour un total de Fr. 39’021’272.-. 

Le préavis n° 3 concerne une demande de crédit d’investissement de Fr. 200’000.- pour l’aménagement d’un pavillon scolaire provisoire à Palézieux-Village, ainsi que d’un crédit complémentaire au budget 2019 de Fr. 50’000.- pour la location de la structure. Suite à l’augmentation de la population et dans l’attente du futur collège à Oron-la-Ville, la Direction des écoles a pris contact avec la Municipalité afin de trouver une solution pour accueillir de nouveaux élèves et ce, dès la rentrée d’août 2019. Quatre classes sont nécessaires et comme il n’y a pas de réserve de salles, la Municipalité doit prévoir l’aménagement d’un pavillon provisoire. Tant sur le plan des transports que de la surface à disposition, le site à l’arrière du collège de Palézieux-Village a été choisi. La commission des finances et la commission ad hoc sont favorables à cet investissement qui est accepté à une large majorité.

Le préavis n° 4 concerne une demande de crédit complémentaire au budget 2019 de
Fr. 28’000.- pour la pose et la location d’un système de vidéosurveillance. Le 9 mai 2016, le Conseil acceptait le préavis concernant le Règlement communal relatif à l’utilisation de caméras de vidéosurveillance. Ledit Règlement a été approuvé par le Département de la santé et de l’action sociale. Les installations suivantes ont été autorisées :

• 6 caméras au collège d’Oron

• 5 caméras au pavillon scolaire

• 6 caméras au centre sportif

• 6 au collège de Palézieux

Comme l’autorisation formelle a été délivrée par le bureau de la Préposée à la protection des données le 5 octobre 2018, tout est en ordre pour la mise en fonction de ces caméras. Les rapports de la commission des finances est celui de la commission ad hoc sont favorables à ce préavis. Une discussion nourrie s’engage pour savoir si cette dépense est justifiée et qu’elle sera la protection de la sphère privée pour les personnes circulant dans le champ de ces caméras. La Municipalité, les autorités scolaires et le responsable de la patinoire sont de plus en plus souvent mis en face de déprédations aux immeubles et de comportement délictueux. Lors d’un acte dénoncé aux autorités et à la police, la lecture des bandes d’enregistrement devrait permettre l’identification des auteurs du délit et de quelle manière ils procèdent. Ce qui devrait améliorer la sécurité dans ces périmètres. Au final, le préavis est adopté à la majorité.

Le préavis n° 5 concerne une demande de crédit d’investissement de Fr. 3’870’000.- pour la réfection de la route de Lausanne (RC 701) et celle de Moudon (RC 626) à Oron-la-Ville. Face à la nécessité de mettre la RC 701 et la RC 626 aux normes répondant aux exigences fixées par l’Ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit en matière de nuisances sonores et de profiter de la synergie de la future construction du collège, la Municipalité a décidé d’entreprendre la réalisation de ces importants travaux consistant à la pose d’un revêtement phono absorbant. Face à la déferlante de 12’000 véhicules par jour sur la RC 701 et 4000 sur la RC 626, le revêtement se trouve dans un état d’usure avancé et a besoin d’une réfection urgente. Outre la pose d’un nouveau revêtement, les travaux permettront également de réaménager les trottoirs, de réaliser un cheminement piétonnier adapté et sécurisé et de remplacer ou de réparer les différentes conduites enfouies dans le sous-sol de la route. Commission des finances et commission ad hoc sont favorables et après quelques discussions pour savoir si ces travaux réalisés en parallèle avec ceux du nouveau collège ne pourraient pas être décalés dans le temps, le préavis est accepté à une large majorité et la réfection se fera dès que possible.

En deux tours d’horloge et demi, le président Fabrice Chollet a conduit de façon magistrale une des séances les plus «chères» de son Conseil communal avec plus de 40 millions investis pour la population oronaise et ses enfants.