Oron-la-Ville – Migros Oron a 20 ans…

Les commerçants du coin

Claire Perricone-Matthey est gérante depuis un mois et demi

Douglas LeBorgeau  |  Et toutes ses dents. Placé au milieu du village d’Oron, il y a deux décennies que Migros affirme sa présence dans un environnement de plus en plus difficile. Mais qu’a cela ne tienne, «la» Migros, qui est devenue un incontournable du paysage suisse, fait désormais partie de notre patrimoine. C’est sous l’impulsion de Migros que le «Migros Data» s’est imposé. Il a été repris par pratiquement tous les commerces de détail. La première grande surface à s’installer à Oron était Denner, au centre de la place de la Foire. Elle a aujourd’hui déménagé à la route de Lausanne. Ensuite est venu Coop, peu de temps avant Migros. Migros Vaud a investi plus de 8,5 millions de francs pour l’acquisition et la construction de cette surface de 790 m2. Hélas, il n’y a plus de place autour pour l’agrandir. Mais la nouvelle gérante nous avertit d’emblée pour démentir tous bruits : Migros reste implanté à cet endroit. Il n’y a pas de projet de déménagement qui soit, à court, moyen et long terme. J’en ai fait ma seule condition. Depuis le 25 novembre 1998, que de chemin parcouru pour «la» Migros d’Oron! En octobre 2015, un chamboulement s’est opéré modifiant l’ordonnancement des produits. Les fruits et légumes ont été mis en avant, ainsi que les produits de boulangerie, pains de plusieurs sortes et pâtisseries aux grès des saisons. Ils ont grandement satisfait la clientèle. Pour réaliser cet exploit, tous les jours ouvrables, le camion de livraison en provenance d’Ecublens (VD) livre la marchandise et fournit des denrées fraîches  tous les matins avant six heures et demi. C’est la raison pour laquelle la garantie fraîcheur est assurée par toutes les succursales. Et face à la concurrence des «hard discounters», Migros a lancé sa gamme de produits MBudget: au moins un produit porte le logo MBudget dans chaque secteur. Pour fêter les 20 ans de présence à Oron, Migros a organisé un petit concours qui a remporté un grand succès. Dix prix ont été octroyés par tirage au sort. Il représente un panier d’une valeur de 50 francs en produits locaux et un bon d’achat de 50 francs.

Une sympathique gérante

Claire Perricone-Matthey nous reçoit avec le sourire. Elle est bien dans sa peau et pratique son métier avec plaisir. Elle tient les «rênes» de Migros Oron depuis un mois et demi. C’est à Ecoteaux qu’elle est née. Après une absence d’une dizaine d’années, elle reprend la maison paternelle avec grand bonheur. «Depuis mon domicile, je deviens cycliste avec un vélo électrique. La route depuis Oron jusqu’à Palézieux est superbe. La piste cyclable est large, bien protégée du trafic automobile et je mets dix minutes pour me rendre à mon domicile, ce qui fait que de temps en temps je peux même aller dîner à la maison». «J’ai débuté à 15 ans à Migros Chailly, à Lausanne, il y a trente ans. Je n’ai jamais eu d’autres employeurs. Après un apprentissage réussi haut la main, j’ai franchi toutes les étapes du cursus Migros, avant de devenir cheffe de rayons fruits et légumes. En 2000, l’opportunité m’a été offerte de devenir adjointe de gérant, toujours dans la région lausannoise. Ensuite, comme j’habitais la commune d’Oron, la gérance d’Oron m’a été offerte et j’en suis enchantée». Claire Periconne-Matthey a pour mission de «gérer» 23 employés. Pour respecter les conventions syndicales, les employés permanents travaillent dans la fourchette normale des heures de travail. Pour les ouvertures jusqu’à 20 heures, des étudiants les remplacent. Une personne responsable est de piquet. Comme six personnes peuvent assumer cette responsabilité, la gérante y compris, un tournus hebdomadaire est établi afin que chacun n’assure qu’une seule fermeture par semaine. Tous les jours, le magasin est ouvert de 8h à 20h et le samedi de 8h à 18h. Epanouie dans sa fonction, Claire Periconne-Matthey a le respect de ses collaborateurs et surtout de ses clients. L’entreprise a de la chance d’avoir trouvé une adepte inconditionnelle de l’esprit Migros pour gérer la Migros d’Oron.

Une adepte nconditionnelle de l’esprit Migros