Oron-la-Ville – Magie de Noël lors des portes ouvertes au pavillon scolaire

C’était le mercredi 19 décembre

Les voix enfantines ont réchauffé la nuit

Gil. Colliard Aux environs de 18h, à l’heure où d’habitude le silence prend le relais après la sortie des classes, un «19» géant étincelait, sur la façade du pavillon scolaire d’Oron-la-Ville, en ce dernier mercredi avant les vacances, invitant parents et enfants à rejoindre les lieux décorés dans le secret, par les grandes et petites mains, aux couleurs de la Fête de Noël.

Une manière constructive d’utiliser les derniers jours avant les vacances de fin d’année

Tout comme l’Îlot (accueil para-scolaire), et la Ludothèque, les maîtres et maîtresses des 7 classes de 3P à 8P, du pavillon scolaire ont fait le choix de participer aux Fenêtres de l’Avent, soutenus financièrement par le Conseil d’établissement qui a permis la réalisation des jolies décorations faites avec les enfants et l’organisation d’un apéritif aux senteurs de cannelle et autres épices de saison qui embaumaient les lieux. Chacune des salles avait son thème de prédilection. Dans l’une, pères Noël et étoiles se partageaient les fenêtres, ici des grands sapins verts se dressaient sous un ciel étoilé, là une guirlande de dessins de rennes couraient d’un bout à l’autre de la salle. Des attrapes rêves, des mobiles faits de boules, dans une classe, des petits conteurs enchantaient leur auditoire, alors qu’à côté une joyeuse file attendait sa crêpe. Tout un travail de petits lutins plein d’imagination. « Pour l’organisation de cette rencontre, nous nous sommes basés sur la co-construction, qui est une façon pédagogiquement positive d’utiliser les jours avant Noël. Cette collaboration permet aux petits protagonistes d’apprendre à se connaître et tend à calmer les situations de conflits. Cela entre dans le cadre du travail de bien vivre ensemble » se réjouit Jean-François Détraz, directeur de l’établissement scolaire Palézieux-Oron, pour qui, il est préférable de mettre sur pied des petites manifestations concrètes pour lesquelles les enfants s’investissent pleinement plutôt que d’élaborer de grands projets où l’action est essentiellement celle des adultes.

Une grande chantée

Par deux fois, sur le coup de 18h30 et de 19h30, petits et grands se sont rassemblés dans la cour. Alors que la fraîcheur nocturne faisait bien vite fermer les vestes et enfiler les bonnets, les petites voix se sont unies pour offrir une grande chantée qui a réchauffé l’atmosphère. Chants de Noël, à plusieurs voix, airs de flûte, petits grelots et même quelques mesures de rock ont été chaleureusement applaudis. Félicitations et un grand merci aux enfants et aux maîtres et maîtresses qui ont réussi leur mission de faire vivre ce moment de partage et de magie propre à cette période. 

Les décorations créées avec les enfants