Oron-la-Ville – Forum économique des entreprises oronaises

Dans le cadre du Comptoir et organisé par la commune

Gil. Colliard. |. Jeudi 25 avril, dans le cadre du Comptoir d’Oron, s’est tenue la deuxième rencontre des représentants du tissu économique régional, initiée en 2017. Sur les 55 entreprises comptant 6 ETP (équivalent temps plein) et plus invitées par la Municipalité, 29 étaient représentées.

Yannick Mousquès, Philippe Modoux et Richard Chassot

Importants investissements futurs et rôle économique des entreprises

Peu après 11h, Philippe Modoux, syndic des lieux, salua les 67 personnes présentes: les membres de la municipalité, les chefs de services de l’administration communale, les représentants des entreprises, des établissements bancaires, des EMS, de l’établissement scolaire, de la garderie, du centre de détention de Palézieux et remercia tout particulièrement le comité d’organisation du Comptoir et son président Cédric Ottet pour tout le travail effectué, garantissant le succès de cette manifestation. Il releva l’importance de faire se rencontrer les acteurs économiques, but de ce forum. «Les 29 entreprises réunies ici représentent au niveau de l’emploi env. 700 ETP. Au dernier recensement, la commune comptait 1695 ETP pour 5500 habitants» souligna-t-il avant de lister les investissements importants dans le pipeline pour les deux ans à venir: le nouveau collège et sa salle triple, coût 40 millions, pour lequel il ne reste qu’une mise à l’enquête qui finalisera le projet, la caserne des pompiers, un réservoir d’eau, des travaux routiers, mais rassure-t-il «nous allons survivre à tout ça». Les entreprises sont là pour créer de l’emploi et aussi pour jouer le rôle de sponsors lors d’évènement tel la journée de l’UCV (Union des communes vaudoises) qui se tiendra à Oron en 2021.

Norba: 30’000 fenêtres/an et autant de portes 

Premier orateur, Yannick Mousquès, directeur général depuis 15 ans, fit la présentation de l’entreprise Norba installée à Oron-la-Ville en 1948, qui a investi de nouveaux locaux à Palézieux aux premiers jours de cette année. Actif en Romandie, le groupe Norba appartient à un seul actionnaire, M. Tryba, maître menuisier à philosophie humaine. L’entreprise, qui compte une centaine de collaborateurs, à l’étroit sur le site d’Oron-la-Ville et sans possibilité d’extension a pu, après 5 années de tractations et l’appui de la commune, acquérir un terrain de 26’900m2 à Palézieux et cela in extremis avant l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions de la LAT. Une usine de 4400 m2 dédiée à la fabrication de la menuiserie intérieure et extérieure et un bâtiment administratif de 1600m2 y ont été construits. La fabrication des fenêtres PVC, sous le nom de Tryba a ainsi récupéré les 4800m2 du site initial. Un investissement de 20 millions qui offre des conditions de travail décentes et qui permet de pérenniser l’entreprise tout en restant dans la commune. Norba gère la mise en œuvre des chantiers tant pour la rénovation que pour la construction nouvelle, en revendant ses propres produits. En conclusion, une visite en image a permis de découvrir le nouvel espace de production ainsi que les différentes installations techniques: panneaux photovoltaïques, système de récupération des déchets de bois, stockage pour 330 m3 de copeaux de chauffage et récupération de la chaleur dans le local de peinture, le tout, permettant une autonomie énergétique. 

Chassot Concept SA l’une des plus grandes sociétés «évènementiel» de Romandie

Le second invité n’était autre que Richard Chassot, bien connu des amateurs de la petite reine, coureur cycliste professionnel sur route de 1994 à 2000, devenu organisateur de courses, courtier en assurances, correspondant à la télévision, directeur général du Tour de Romandie et directeur général et fondateur de Chassot Concept SA. L’homme aux multiples casquettes, après un bref résumé de son parcours, s’est attaché à présenter les évènements pilotés par sa société: The Mud Day, une course d’obstacles dans la boue avec 5000 participants sur chacune des deux éditions; l’Esta Snow Fest, la descente des rues d’Estavayer-le-Lac en ski; le Divinum, le salon du vin à Morges réunissant 135 vignerons et 20’000 visiteurs, l’Apero World, le salon mondial de l’apéritif nouvellement créé cette année en mars à Morges, entre autres manifestations communales ou privées. «Notre but est d’amener l’évènement dans l’espace public, de gérer la logistique: la recherche de revenus, la stratégie commerciale, la communication. Depuis 12 ans, nous gérons le Théâtre de Payerne et travaillons avec différentes personnes du monde du spectacle» explique-t-il. Convaincu que la mort du Comptoir suisse à l’aube de son centième n’était pas la solution, il lance le Comptoir Helvétique 001 qui se déroulera dans la halle nord de Beaulieu du 13 au 22 septembre prochain. Une manifestation festive liée au patrimoine et la mise en valeur des traditions suisses, prévue tous les deux ans en alternance avec Forum Fribourg en 2020, ville qui a également perdu son comptoir. Employant une vingtaine de collaborateurs, Chassot Concept SA fut fondée en 2007 pour l’organisation du Tour de Romandie, qui a pris la route le 30 avril pour arriver dimanche, le 5 mai. Un évènement qui met en selle les 20 meilleures équipes au monde avec les leaders, un parcours à sécuriser de 700 km, 600 bénévoles par jour, suivi par 55 millions de téléspectateurs au travers de 80 chaînes TV et de nombreux médias internationaux. «C’est une grosse machine, avec un coût de 1,2 million de production pour la SSR pour 55h de direct. Mais c’est aussi mettre en carte postale notre pays. L’impact économique va directement aux hôtels, restaurants, etc. 4 millions sont réinvestis en Suisse romande» conclu-t-il avec enthousiasme. La présence de Richard Chassot à cette rencontre ferait-elle présager l’organisation d’un futur grand évènement sportif en terres oronaises? A l’issue de ces deux exposés chaudement applaudis, l’heure de l’apéritif ayant sonné, c’est autour de la tonnelle du Comptoir que les discussions se poursuivirent, avant de partager le repas concocté par La Chenille Gourmande d’Oron-la-Ville.