Oron-la-Ville – Amélioration de la boîte à livres au village

C’est en 2015 que j’avais proposé à la commune d’Oron de mettre à disposition de la population une boîte à livres.

Monique Misiego  |  Cette proposition fut acceptée immédiatement par la municipalité. Quelques pots de peinture de notre part, l’aide de la commune pour la fixer et c’est une affaire qui roulait. Cette boîte à livres a immédiatement rencontré un succès conséquent. Pour y passer tous les deux ou trois jours, je n’y trouve jamais les mêmes ouvrages. Il y a un roulement très important et c’est ce qui plaît, cette possibilité d’échanger. Toujours pleine, parfois débordante, avec des livres posés sur le dessus ou un sac en papier posé sous la boîte, on sentait bien qu’elle était un peu à l’étroit. Donc, quand Swisscom a décidé de mettre hors service toutes leurs cabines téléphoniques, la commune d’Oron s’est portée acquéreuse de la cabine située à l’entrée de la grande place et nous a naturellement proposé d’y transposer la boîte à livres actuelle. Des étagères ont été posées par leurs soins, une petite décoration sur les vitres ne saurait tarder de notre part et nous espérons qu’elle rencontrera encore plus de succès que l’ancienne. Je voudrais proposer un nouveau concept. Pourquoi ne pas glisser un petit mot dans le livre que vous déposez pour donner votre avis pour un prochain lecteur?

Petit rappel des règles et usages de la boîte à livres

Le principe est simple: vous avez des livres qui traînent sur vos étagères? Partagez-les! Venez les déposer. Ils doivent simplement être en suffisamment bon état pour être lus. N’oubliez pas que les livres sont mis à la vue de tous, adultes et enfants, n’y déposez pas des ouvrages réservés à un public averti! Vous avez une envie de lecture? Venez fouiller dans la boîte à livres. Et peut être qu’un ouvrage vous séduira. Prenez-le, c’est gratuit et sans inscription. Lisez-le, gardez-le, offrez-le… ou partagez-le à nouveau en le redéposant dans la boîte à livres. Mes remerciements à la Municipalité d’Oron et à Thierry-Vania Ménétrey en charge de la culture pour la mise à disposition de cette cabine.