Oron – Assainies et restructurées les déchèteries offrent un parcours fluidifié

L’élimination des déchets, véritable défi de société

Gil. Colliard  |  Faisant l’objet d’une profonde réorganisation, résultant de travaux effectués dans le courant de cette année, les déchèteries de Palézieux et Oron-la-Ville offrent dorénavant aux usagers un sens de dépôt permettant le désencombrement circulatoire au sein de ces espaces. Une disposition cohérente des bennes, des emplacements mis au propre, des places de parc et un catalogue définissant exactement la qualité des déchets destinés aux différents containers permettront une collecte en adéquation avec les normes actuelles édictées par les entreprises de récupération et d’incinération. 

Des travaux effectués à satisfaction

Fin septembre, une brochure informative éditée par la commune d’Oron a été distribuée dans les boîtes aux lettres des usagers des déchèteries communales, couronnant des travaux de modernisation entrepris cette année. « Nous sommes pratiquement au bout des modifications entreprises, il ne reste plus qu’à recouvrir les deux containers de produits spéciaux afin de leur donner une étanchéité, sur le site d’Oron et à mettre définitivement en service, vers mi-octobre, les bennes à compacter pour les déchets ménagers, qui sont actuellement en phase test » se réjouit Christian Bays, satisfait du bon déroulement des travaux, malgré ce petit retard de 15 jours sur le planning. « Goudronnage, génie civil, les entreprises mandatées ont effectué leur travail avec sérieux et efficacité. La réception finale du chantier se fera le 9 octobre » ajoute le municipal des déchets.

Incinération des déchets: un recyclage à valeur thermique

L’élimination des déchets, véritable défi de société, demande un effort de chacun. « Il n’y a plus de raison de récolter séparément les plastiques, ces derniers sont incinérés au même prix que les déchets ménagers et l’utilisation des bennes à compacter nous permettra de limiter les frais de transport » signale Christian Bays qui rappelle que la comptabilité communale n’autorise l’utilisation des impôts pour les frais des déchets qu’à hauteur de 5%, le solde devant être couvert par les taxes affectées. « Une prise de conscience est capitale pour diminuer la montagne de déchets produite par notre société. Nous pouvons tous effectuer notre tri.  En adoptant une attitude responsable, nous arriverons à forcer les producteurs à diminuer les emballages » engage l’élu, qui constate que depuis la mise en fonction de la taxe au poids, malgré l’augmentation de la population (01.1.2012: 4670 habitants / 01.01.2018: 5463 habitants) le volume récolté est resté globalement le même. Afin d’éviter tout risque sanitaire (toxoplasmose) les litières pour animaux doivent impérativement être mises dans les sacs à déchets incinérables et non dans les déchets compostables qui sont revalorisés en compost et donc remis dans les jardins. Il en va de même avec les sacs plastiques «biodégradables» dont la transformation est nettement plus lente que les déchets verts et qui trouvent leur place dans les bacs réservés à leur intention. 

Fermeture de la déchèterie d’Ecoteaux et nouvelles habitudes à prendre

Parmi les modifications importantes, signalons, à terme, la fermeture de la déchèterie d’Ecoteaux. « Dans cet espace de récolte sans surveillance, le tri était souvent aléatoire, entraînant une perte de temps et une mauvaise qualité des déchets dans les filières de recyclage. Cet état de fait nous oblige à fermer ce point de récolte. Ses utilisateurs iront à Palézieux » explique Christian Bays. «Certes ce sont de nouveaux gestes à adopter, mais nous disposons dorénavant de deux belles déchèteries qui permettent de travailler proprement et d’offrir un gain de temps pour peu que chacun arrive avec ses déchets triés. Quant aux questions relatives à la destination d’un produit spécifique, notre personnel saura efficacement donner la réponse adéquate, n’hésitez pas à demander leur aide» conclut-il.