Nombreux engagements de la nouvelle législature à Chexbres

Didier Grobet  |  Ce 29 septembre, journée mondiale du cœur et qui plus est en la salle du Conseil située comme chacun le sait au Cœur d’Or, le syndic des lieux a-t-il voulu faire battre un peu plus vite les cœurs des quarante-six membres présents? A la question du réemploi du produit de la vente (acceptée à une large majorité) des parcelles de la commune situées au lieu-dit «Crêt à Pau», le syndic Jean-Michel Conne a rappelé les nombreux engagements de la nouvelle législature et promis que la question du taux d’impôt allait revenir très vite sur la table et pas dans la douceur!

Mis à part ce «coup de tonnerre», la soirée, ponctuée par un temps convivial et musical permettant aux nouveaux conseillers de faire plus ample connaissance avec les anciens, la séance s’est déroulée sans heurts. Seul le passage d’un cortège sonore accompagnant un mariage a-t-il fait un peu de bruit. Mais il a eu l’avantage de permettre au syndic et aux municipaux (absents de la salle du Conseil lors de la discussion et de l’acceptation des indemnités leur revenant pour la période 2011-2016 à savoir Fr. 30’000.- pour le syndic et Fr. 22’000.- pour les municipaux hors vacations payées séparément à Fr. 50.- /heure) de faire le plein de caramels…

La vente précitée de «Crêt à Pau» a permis à deux conseillers de rappeler que le patrimoine de la commune ne devait pas être compté uniquement en francs et bénéfices réalisés lors de la vente mais être considérés à part entière, y compris la valeur sociale, agricole et historique des biens de la commune. Le Conseil a néanmoins accepté à une large majorité cette vente.

Le préavis concernant une demande de crédits pour le remplacement de conduite au chemin de Mont-de-Plan a été accepté à l’unanimité non sans qu’une meilleure coordination avec la commune de St-Saphorin qui a décidé de son côté les travaux liés sans attendre la décision de Chexbres soit demandée. Encore faudra-t-il que St- Saphorin ait à l’avenir une meilleure oreille….

Par ailleurs, les conseillers ont accepté à l’unanimité de reconduire les amendes les pénalisant lors de leurs absences au Conseil (Fr. 15.- pour une absence excusée, Fr. 100.- pour une non excusée). Une bien belle habitude qui honore les conseillers et qui a permis de récolter près de trois mille francs durant la précédente législature. Ce montant a été partagé ce jour entre différentes associations locales dont la moitié à l’USL.

De même les conseillers ont renoncé à l’unanimité à toucher les jetons de présence (Fr. 40.- par séance) qui alimentent ainsi la caisse «récréative» permettant les sorties du Conseil. A propos d’indemnités toujours, le secrétaire du conseil continuera à percevoir Fr. 12.500.- par an et M. l’huissier, fort élégant dans son costume de fonction, Fr. 120.- par séance.

Les communications du Bureau et de la Municipalité ne suscitant pas de discussions nouvelles, la séance a pu être levée à 20 heures.