Natation – Traversée à la nage pour la sauvegarde du Léman

Nager pour la cause. Départ le 6 septembre à 7h, trajet Evian-Pully

Antonin Costa

Le 6 septembre, Antonin Costa troquera son costard contre sa combinaison afin de réaliser la traversée du lac. Pour son travail de maturité, le gymnasien de Pully allie exploit sportif et cause écologique pour la sauvegarde du Léman. Des étoiles pleins les yeux, le jeune nageur admire le lac et ses merveilles depuis son enfance. C’est la première fois qu’il se lance dans un pareil défi, soit 13km de natation pour rallier Evian à Pully. Antonin aime se dépasser, sortir de sa zone de confort comme il dit, surtout lorsqu’il s’agit d’aider l’ASL (Association pour la sauvegarde du Léman) en récoltant des fonds pour la réalisation des projets de dépollution. C’est à l’âge de 3 ans qu’il découvre la natation lors de vacances au sud de la France, «mes parents m’ont offert des cours de natation afin d’éviter tout accident, je ne suis jamais sorti de l’eau depuis». Aujourd’hui, c’est quotidiennement qu’il s’entraîne, aussi bien en piscine qu’en eau libre. Au Lausanne natation, son club de prédilection, Antonin est considéré comme un hyperactif de la nage. Le jeune homme nage également en catégorie élite, où il multiplie les compétitions. Spécialisé en distance de 50, 100 et 200m, il s’entraîne d’arrache-pied pour ce nouveau défi.

Le plaisir avant tout !

Ce projet de traversée du Léman n’apporte pas uniquement un défi sportif pour le gymnasien. Sans pression de temps et sans viser la performance, son mot d’ordre est simple: le plaisir avant tout!«Bien préparé physiquement, je sais que je peux le faire. Le plus dur sera de garder le mental en plein milieu du lac, quand tu regardes la rive, tu te dis qu’il te reste 20 minutes, mais réellement il t’en faut encore trois avant de conclure la traversée». Il n’est pas simple de garder ses repères en eau libre, nous confie-t-il. Du plus, l’arrivée du sportif prévue pour la fin de matinée, se fera devant le gymnase de Chamblandes. Ses camarades de classe pourront parier sur son temps afin de récolter davantage de fonds à la sauvegarde du Léman. L’ASL sera même présente avec un stand sur place. «Je suis impatient de voir les résultats des paris», déclare Antonin Costa.

«Ce projet m’a tellement appris en six moi

Prendre contact avec des éventuels sponsors, trouver un soutien médiatique, trouver l’équipement, obtenir une assistance sur place, toutes ces démarches l’ont énormément fait progresser. «J’ai dû focaliser mes idées en me concentrant sur l’essentiel. La banque du Léman a considérablement soutenu l’événement en finançant mon équipement et la communication». En option biologie chimie, le gymnasien veut également aider la science. Pour ce faire, un médecin le suivra tout au long de la traversée sur un bateau assistance. Le but étant de mesurer son niveau de fatigue, avant, pendant et après cet exploit, le CHUV n’ayant pas assez de données sur les sportifs de haut niveau. Les médecins observeront le temps avec lequel le corps d’Antonin récupérera l’entier de ses capacités. Ses parents l’accompagneront depuis le bateau assistance, avec également deux vidéastes à son bord. «Nous devons également réaliser une vidéo pour notre travail de diplôme». Mais le gymnasien a de la suite dans les idées, il veut la faire partager sur les réseaux sociaux et sur le site de ASL afin de sensibiliser les gens et d’organiser des actions de dépollution du Léman.

Départ le 6 septembre

Le départ est prévu pour 7h au matin du vendredi 6 septembre. Entre 4 et 5 heures seront nécessaires à Antonin pour réaliser la traversée de ses rêves. Aucune autre date n’est prévue en cas de mauvais temps. «De toute façon, il y a rarement des vagues de deux mètres à cette heure-là et mouillé pour mouillé». Plus motivé que jamais, le gymnasien réfléchit déjà à son prochain exploit sportif. Mais il ne se lancera pas à l’eau tout de suite pour nous le divulguer.