Moi… Dirigeant d’un… « petit club » !

Assumer la relève pour la pérennité de son club

Pierre Scheidegger, Panathlon-Club Lausanne  |  Une vérité: sans clubs «traditionnels» de ligues inférieures et non professionnelles, pensons… qu’il ne peut exister de clubs sportifs de division supérieure.

Et ceci pour tout sport confondu!

Quelle organisation générale peut-elle inciter un homme, une femme, à accepter d’assumer un rôle aussi vaporeux que la présidence d’un club sportif? Abstraction de clubs professionnels. C’est une question presque insoluble qui peut s’ouvrir sur un risque à la critique. Critique souvent asservie d’une méconnaissance de certains du rôle et de ses responsabilités! Le sport suisse est très bien organisé tant au niveau fédéral que cantonal.  C’est une chance pour notre jeunesse. Egalement un atout considérable pour une prise de responsabilité sportive, surtout en qualité de président. Il est vrai que chacun a la possibilité de compter sur ce binôme que représente la structure du sport suisse, soit des collectivités publiques et des institutions privées, telles Swiss-Olympic, fédérations, associations cantonales et autres. Par contre, ce n’est pas suffisant et la pyramide pourrait être inversée en offrant une visibilité accrue à chacune et chacun qui osent prendre de leur temps pour un poste aussi important que celui de président, d’un… «petit club». Ceci sans aucune consonance péjorative!

Il est amateur… au sens riche du terme!

Que de connaissances, de diplomatie, de sourires et parfois de déceptions. Il est patron, comptable, publiciste, et en certaines circonstances… sponsor! Ses responsabilités sont d’une importance insoupçonnée, et il doit souvent se servir de diplomatie pour s’entourer d’un comité compétent et efficace. Il cultivera la relation humaine avec doigté car le sportif est parfois susceptible de ses prérogatives… surtout en période de compétition. Il sera animateur, organisateur, attentif à… presque tout et… bénévole! Suite à l’initiative du Panathlon-Club de Lausanne, voilà déjà plus de vingt ans, cherchant à promouvoir le rôle du dirigeant sportif par l’organisation d’un séminaire offrant toute connaissance à chaque personne voulant s’investir dans un comité de club sportif, il est heureux de constater que le relais passé à l’institut des sciences, du sport de l’Université de Lausanne offre une nouvelle formation pour tout projet lié au sport. Sans chercher à «intellectualiser» la planète sport, l’évolution de ces séminaires de formation pour responsables de clubs prouve aujourd’hui son utilité. Des besoins nouveaux apparaissent régulièrement ne pouvant laisser le dirigeant sportif dans l’ignorance. Pour preuve en est la volonté de renforcement des connaissances nécessaires à la bonne gestion d’un club, en regard principalement à l’évolution continue que l’on subit, mais surtout par l’apport d’outils actuels de plus en plus utilisés dans les clubs. L’intérêt de cette formation est qu’elle est ouverte à chacune et chacun, tant pour les dirigeants de clubs professionnels que des clubs de divisions inférieures. C’est une heureuse initiative et profitable à tous car chacun peut y parfaire ses connaissances. Preuve en est, si nécessaire, les thèmes d’actualité abordés tels les modèles économiques spécifiques à chaque sport, les connaissances de la politique sportive suisse et cantonale, l’organisation d’une manifestation, la gestion du club mais aussi le rôle de ce dernier dans la société. Il n’est pas oublié également la relation que peut entretenir le président de club avec les médias, mais surtout le rôle de la communication par communiqué de presse, si nécessaire de nos jours. La qualité, mais surtout la nécessité de parfaire ses connaissances à la gestion de son club, le président aura la satisfaction de fidéliser et son comité… et les membres tant actifs que seniors, de plus en plus utiles au bon fonctionnement du club en regard à notre jeunesse! C’est une chance à ne pas négliger, susceptible également d’assumer la relève pour la pérennité de son club.