Mézières – Inauguration de l’Auberge communale

Une superbe bâtisse du 17e siècle retrouve son lustre d’antan

Michel Dentan |  Importante journée vendredi dernier pour les autorités communales de Jorat-Mézières qui avaient convié, entre autres invités, de nombreuses personnalités ainsi que les représentants des entreprises concernées, à l’inauguration officielle de l’Auberge communale, réouverte depuis le 7 janvier après de lourds travaux ayant conduit à une totale rénovation, laquelle a duré quelque 18 mois. Mais le jeu en valait la chandelle et le résultat se révéla à la hauteur des attentes pour cette belle bâtisse du 17e siècle qui constituait un point central de ralliement pour la région. Elle a connu, au fil du temps, de très nombreuses affectations, allant notamment, outre l’auberge traditionnelle, de la grange à l’écurie, en passant par un abattoir et une boucherie, un poste de gendarmerie et même une prison! Cette réhabilitation a donné naissance à une auberge entièrement et superbement réaménagée ainsi qu’à des surfaces de bureaux, occupés par les géomètres Gemetris SA, à un appartement, ainsi que 6 chambres d’hôtes.

La partie officielle

Le traditionnel couper du ruban : Daniel Flotron, préfet, les exploitants Solenne et Nicolas Lemasson, Patrice Guenat, syndic et Sandro Simonetta, municipal

C’est le syndic des lieux, Patrice Guenat, qui a accueilli les participants, pour la première partie de la manifestation, dans la grande salle, sise en face de l’auberge. Il a notamment relevé l’importance du rôle d’une auberge communale qui se veut être un lieu de vie, de partage, de rencontre, d’échange, où l’on peut parfois même refaire le monde, mais avec modération! Il a chaleureusement remercié tous les participants au projet, entreprises, bureaux d’architectes et d’ingénieurs, partenaires, exploitants, direction des travaux, qui tous ont magnifiquement contribué à la réussite de cette opération. C’est ensuite le préfet du district, Daniel Flotron, qui s’est exprimé et qui a adressé toutes ses félicitations, au nom du gouvernement vaudois, pour la renaissance de ce monument du patrimoine joratois. Il n’a pas résisté à conter à l’assistance une très jolie histoire fantastique qui se serait passée précisément dans l’auberge de Mézières et qui a mis en scène une frêle jeune femme, Aliénor, qui se réfugia, lors d’un triste et très froid soir de janvier, dans ce lieu où se trouvait attablée toute une troupe des terribles et dangereux Brigands du Jorat. Mais l’histoire se termina fort bien puisque Cupidon passa par là et décocha sa flèche en direction du cœur du chef des brigands, alors célibataire! Il se raconte qu’ils vécurent longtemps et eurent beaucoup de petits brigands! Il se dit aussi que dès ce jour, le soleil illumina de mille feux la belle auberge au centre du village de Mézières qui resplendit dans tout le Jorat et même au-delà. Après quelques propos de Pierre Fragnière, architecte, qui a notamment relevé le respect des délais et du budget, l’assemblée n’eut que la route à traverser pour assister au traditionnel couper de ruban, non sans avoir admiré la superbe enseigne, classée monument historique et portant toujours la couronne des patriciens bernois de Watteville, minutieusement restaurée par l’encadreur-doreur Anthony Guyot. La porte ainsi ouverte a permis aux invités une découverte des locaux dans lesquels un généreux et délicat apéritif – confectionné par les maîtres des lieux – a été proposé, laissant présager la grande qualité des mets servis au restaurant.

L’auberge

Aperçu de l’une des très accueillantes salles à manger

C’est un couple bien connu dans la région puisqu’il est domicilié dans la commune depuis plusieurs années, auquel les autorités ont confié l’exploitation de l’auberge, en l’occurrence Solenne et Nicolas Lemasson. Arrivé de France, son pays d’origine, il y a une vingtaine d’années, Nicolas s’est perfectionné dans de prestigieuses cuisines, notamment le Beau-Rivage Palace et le Lausanne Palace, avant de tenir avec succès, en compagnie de Solenne, le restaurant du Golf du Chalet-à-Gobet durant 10 ans. Désireux de s’impliquer dans un nouveau projet, de relever un nouveau défi et de pouvoir créer un établissement à son image, le couple a saisi l’opportunité de déposer sa candidature pour ce nouveau restaurant. Il a lui-même choisi tout l’agencement intérieur et la décoration, et c’est une cuisine d’une grande originalité et de qualité qu’il propose à sa clientèle en mettant l’accent sur des produits frais et de saison et en travaillant presque exclusivement avec des fournisseurs locaux. La carte des mets n’est volontairement pas surdimensionnée afin de permettre régulièrement son renouvellement au gré des opportunités du marché. C’est très chaleureusement que Nicolas et Solenne Lemasson vous recevront dans l’une ou l’autre de leurs belles salles pouvant accueillir 85 personnes, tandis qu’en été, la sympathique terrasse offrira une soixantaine de places. Allez vite découvrir ce bel établissement, laissez-vous surprendre, mais surtout, n’oubliez pas de réserver car il affiche pratiquement complet chaque jour, midi et soir! Infos: www.aubergedemezieres.ch

L’établissement propose quotidiennement, outre sa carte très variée, des plats du jour pour  Fr. 17.- ainsi que des menus avec entrée, plat et dessert à partir de Fr. 19.50.