Médecine douce – Les acouphènes

Pascale Gentil, acupunctrice à Savigny |. Ce sont des bruits «parasites» permanents ou intermittents, pulsatiles ou non, que l’on entend dans une ou les deux oreilles sans qu’ils n’existent réellement. Elles peuvent être également associées à une perte de l’audition. Cela serait dû à un «signal fantôme» généré par le cerveau en réponse à un endommagement des cellules de l’oreille interne ou encore un dysfonctionnement du système auditif central. Les causes courantes sont :

• Une exposition répétée à des sons trop forts

• Une entorse cervicale

• Un traumatisme crânien

• Bouchon de cerumen

• La prise à hautes doses et de manière prolongée de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdien (aspirine, Ibuprophène,…)

• Des causes génétiques

• La maladie de Ménières et la maladie de Paget

• Les otites à répétition

• Une tumeur

• Un mauvais alignement de l’articulation temporo-mandibulaire

• Les maladies des vaisseaux sanguins (hypertension, athérosclérose, …) Mesures préventives de base

• Eviter de s’exposer inutilement ou trop souvent à des volumes sonores moyens à très élevés.

• Utiliser des boules quies ou des casques protecteurs dans les endroits bruyants.

• Eviter le tabac, le café, les aliments très sucrés ou les boissons à base de quinine qui les aggravent.

• Réduire le stress, l’anxiété qui sont à la fois la conséquence ou le facteur aggravant des acouphènes en pratiquant la relaxation, la méditation, le yoga ou une activité physique.

Consulter votre thérapeute qui pourra sûrement vous aider.