Lutte – Théo Rogivue défendra les couleurs du club

Qualifié pour la Fête fédérale des espoirs à Landquart

Plusieurs choix s’offrent à moi. Celle de membre du club de lutte de la Haute-Broye, responsable presse pour les différentes manifestations, secrétaire du chef technique romand des jeunes lutteurs ou encore ou plutôt tout simplement maman d’un jeune lutteur qualifié pour la Fête fédérale des espoirs à Landquart. A vous de choisir chers lecteurs. Quand vous lirez cet article, nous serons à exactement 72 heures de cette manifestation pour laquelle un jeune lutteur n’a qu’une seule fois la chance de s’y qualifier. Comme la Fête fédérale des actifs, cette compétition a lieu tous les 3 ans, avec un tournus au sein des associations. Cette année, elle aura lieu à Landquart, dans le canton des Grisons. C’est l’association de la Nord-Est qui organise ce grand rendez-vous. Seulement les jeunes lutteurs qui sont nés en 2001, 2002 et 2003 peuvent prétendre y participer. Cela représente 150 sportifs répartis en 3 catégories venant de toute la Suisse. 7 Romands par catégorie peuvent se qualifier, quota attribué en fonction du nombre d’assurés. Les dés ont été jetés en début de saison de préparation. 60 jeunes lutteurs romands ont «adhéré» au Team Romandie Espoirs Landquart 2018. Chacun savait pertinemment qu’il n’y avait que 27 places dont 6 pour les remplaçants. La commission technique composée de Stéphane Rogivue (chef technique romand), Clément Dind (chef technique vaudois), Jérémy Schuwey (chef technique fribourgeois), Yannick Parvex (chef technique valaisan), Sébastien Menoud (chef technique neuchâtelois), Yvan Fischer (entraîneur), Walti Erb (entraîneur) et Rafaelle Alfieri (préparateur physique) ont choisi 8 fêtes sur la saison qui ont compté pour la sélection. Le 24 juillet, cette commission s’est réunie et a annoncé les lutteurs qui sont du voyage. Le club de lutte de la Haute-Broye a eu 6 lutteurs qui ont participé activement à cette phase de préparation (deux entraînements par mois de septembre 2017 à avril 2018) ainsi qu’aux différentes compétitions dont les 8 fêtes sélectionnées par la commission technique. Seul le nom de Théo Rogivue, né en 2003, a été retenu. En effet, Théo totalise 63 palmes depuis le début de sa carrière dont 13 cette année. Sur les 8 fêtes de sélection, il a fait trois finales et a fini à cinq reprises sur le podium. Durant tout l’hiver, Théo s’est entraîné assidument 4 à 5 fois par semaine. Ces efforts ont payé et c’est avec émotion qu’il a appris la nouvelle par téléphone de la part du chef technique vaudois. Théo partira samedi matin en car depuis Oron avec les autres lutteurs sélectionnés ainsi qu’avec tout le staff. Tendu, concentré, fier, habité d’espoir seront les maîtres mots qui reflèteront l’état d’esprit de Théo. Plusieurs personnes du club vont faire le voyage jusqu’à Landquart pour soutenir tous ces Romands qui vont défendre nos couleurs. Espérons que des palmes fédérales seront dans le car du retour et que nous pourrons les fêter dignement. Pour rappel le seul lutteur de notre club ayant obtenu cette distinction fédérale très convoitée chez les jeunes est Thomas Sonnay, né en 1991, à Intelraken en 2006, entraîneur actuel de nos jeunes lutteurs

Une maman fière de son fils