Lutry – Retraite pour le syndic et nouvelle identité visuelle

Conseil communal du 6 mai

PJ | Le Conseil communal débute par l’assermentation d’une nouvelle membre au sein des socialistes puis le PV de la dernière séance du 8 décembre 2018 est adopté. 6 motions / dépôts sont annoncés et seront développés plus tard dans la séance. Le premier préavis de la soirée (n° 1255/2019) concernant le renouvellement de la pelouse synthétique du terrain de football du Grand-Pont est accepté à l’unanimité. La décision tombe rapidement et les travaux pour un montant de Fr. 650’000.- devraient être effectués au plus vite, cet été 2019 déjà. Le deuxième préavis (n° 1257/2019) relatif à l’extension du réseau de gaz au Grand-Pont et à l’avenue William est également accepté à l’unanimité, tout aussi rapidement que le précédent. La motion de Chantale Bellon-Racine sur une proposition de modification du règlement du Conseil est rejetée après de nombreuses discussions et interventions de conseillers. Le vote se fait à bulletins secrets (50 non, 25 oui et 1 abstention). Cette modification pour le moins «sexiste» tendait à ajouter à la fin de l’article 12, le texte suivant : « la présidence du Conseil communal, à savoir les trois postes respectivement de présidence, première et deuxième vice-présidence, est mixte. La représentation d’au moins une personne de chaque sexe est obligatoire

Diverses communications

Quelques communications sont ensuite faites et notamment la présentation par le syndic du concept d’identité visuelle de la commune avec la présentation par son concepteur, Jean-Luc Duvoisin, du nouveau logo établi et choisi sur les trois valeurs de Lutry qui sont: authenticité, attractivité, et unicité (lac, vignes, hameaux). Les applaudissements semblent aller vers le sentiment d’une jolie réalisation. La motion Denis Aguet demandant à la Municipalité «d’instaurer un congé paternité de 20 jours pour le personnel communal» est accepté. Elle est renvoyée à la Municipalité pour étude et rapport. Le postulat Jean-François Chapuisat demandant à la Municipalité d’installer «un programme de législation pour Lutry, pour une meilleure lisibilité de l’ensemble des projets de la Municipalité» est largement accepté. Il est renvoyé à la Municipalité pour étude et rapport. Le postulat
Marc-Eric Wirth demandant «une extinction partielle de l’éclairage public nocturne» est rejeté (35 contre, 23 oui et quelques abstentions). La confiance doit être faite aux Services industriels dans l’exploitation la plus appropriée de cet éclairage après intervention et explications du municipal Charles Monod. Le postulat Patrick Sutter demandant «une unification du régime des parkings sur l’ensemble de la commune» est accepté à une large majorité et sera renvoyé à la Municipalité pour étude et rapport. La motion Patrick Sutter, transformée par la suite en postulat chargeant la Municipalité d’effectuer une étude visant à «améliorer les échanges entre les différents moyens de transport sur la commune» est largement accepté. Il est renvoyé à la Municipalité pour étude et rapport.

Le postulat André Liechti demandant à la Municipalité de compléter le Masterplan des mobilités par un «plan de mobilité scolaire» tout en entreprenant les démarches suivantes :

• identifier et aménager les endroits présentant un danger potentiel pour les enfants

• sensibiliser à la sécurité

• sensibiliser à la mobilité douce et respectueuse de l’environnement est accepté à une grande majorité. Il est renvoyé à la Municipalité pour étude et rapport.

Quelques interpellations et divers viennent encore s’ajouter pour terminer cette séance. Mais après bientôt trois heures de débats, le syndic Jacques-André Conne prend la parole pour annoncer sa démission pour la fin de cette année 2019. Il assure un engagement maximum jusqu’à cette échéance. Il est longuement applaudi par toute l’assemblée. Le président clôt la séance quelques instants plus tard.