L’initiative de trop

Votation du 10 février

Jean-Rémy Chevalley, Municipal et député, Puidoux  |  Le 10 février prochain, nous devrons nous prononcer sur l’initiative contre le mitage du territoire, cette initiative serait louable si elle concernait un territoire inhabité, désert et sans aucune activité, mais tel n’est pas le cas, Elle concerne l’ensemble du territoire suisse qui lui, est peuplé, vivant et comporte passablement d’activités. En 2013, le peuple suisse a accepté la révision de la loi sur l’aménagement du territoire qui inclut déjà la notion de lutte contre le mitage. En avril 2018, le Grand Conseil vaudois a adopté la révision de la LATC, la loi sur l’aménagement du territoire et des constructions. Cette dernière a été validée en septembre 2018 par le Conseil fédéral. Notre canton et nos communes disposent dès lors d’un outil tout neuf pour aménager au mieux et de manière très restrictive notre territoire. La zone agricole est devenue quasi intouchable et construire des bâtiments agricoles aujourd’hui relève du parcours du combattant. Si le peuple accepte cette nouvelle initiative, tout le travail accompli au niveau administratif devra être revu, générant évidemment des coûts exorbitants et tout ça pour se restreindre et s’interdire. C’est ce qu’on appelle de «l’autoflagellation»! Si les zones à bâtir seraient passablement impactées, la zone agricole serait définitivement fossilisée. Laissons-nous le droit de vivre et de travailler, cette initiative est clairement l’initiative de trop et il faut massivement la refuser.