Les transports et la sécurité scolaire mobilisent l’APE-Jorat

Mathieu Janin  |  L’assemblée générale annuelle de l’Association des parents d’élèves du Jorat (APE-Jorat) s’est tenue le mercredi soir 2 novembre dans la Maison de commune de Carrouge. L’ordre du jour était copieux et le public plus nombreux que les années précédentes, peut-être en raison de la présentation des premiers résultats des travaux du groupe de travail «Transport et Sécurité», créé l’année dernière. 

Créé suite aux nombreux problèmes de transports scolaires et de sécurité relevés lors de la rentrée scolaire 2015 sur les chemins d’école et leurs abords, ce groupe réunit régulièrement une dizaine de membres de l’APE-Jorat ainsi que deux membres de son comité. Ses objectifs de création s’articulent en deux phases:

• Recenser et analyser de manière objective les problèmes liés aux transports scolaires et à la sécurité;

• Rechercher des solutions réalistes et efficaces à proposer aux autorités concernées.

Les retours des parents ont permis d’identifier trois lieux problématiques principaux: à Savigny, Forel et Carrouge. Cette situation s’explique par la réorganisation scolaire entamée à la rentrée 2015. Désormais, les élèves les plus âgés sont centralisés à Mézières, alors que les plus jeunes sont scolarisés à proximité de leurs domiciles.

Pétition et motion déposées à Savigny

Le collège de Savigny accueille dorénavant des enfants très jeunes (1P à 6P). 120 habitants ont signé une pétition à la rentrée 2015 pour que la commune sécurise avec des patrouilleurs deux passages à piétons utilisés par les élèves ainsi que l’arrêt de bus scolaire du collège puisque ces jeunes enfants, souvent turbulents, doivent attendre le bus deux fois par jour durant une vingtaine de minutes. Les autorités concernées ont finalement permis aux élèves d’attendre le bus à un endroit moins exposé, dans le préau du collège, bénéficiant ainsi d’un abri en cas de pluie. Un service de patrouilleurs a été mis en place depuis la rentrée d’octobre sur le passage piétons situé entre le collège et la maison de commune, jusqu’à la fin de l’année scolaire 2018, en raison de la surcharge de trafic générée par les travaux de réfection de la route cantonale reliant Savigny à Forel. Cette mention a été jugée irrecevable par le conseil communal de Savigny (voir article en page 13de cette édition). Une motion a également été déposée au Conseil communal le 13 octobre dernier afin de pérenniser ce service de patrouilleurs au-delà de la fin des travaux.

Forel

Le trafic en augmentation préoccupe également les parents forellois. Leur souci concerne particulièrement le trafic des poids lourds, en augmentation depuis l’ouverture de la décharge «En Albin» et le détournement de la route de contournement de Forel (route de Moudon) en raison des travaux de réfection mentionnés ci-dessus. Les parents d’élèves concernés considèrent les passages piétons au centre de Forel peu sûrs pour être traversés par de très jeunes enfants. Ici également, des contacts ont été pris avec l’Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) et la municipalité afin de mettre en place un service de patrouilleurs. Une pétition a également été lancée à la rentrée 2016 par un groupe de parents pour demander des patrouilleurs sur trois passages piétons dans le quartier des Cornes-de-Cerf. Plus de 400 habitants l’ont signée avant de la remettre aux autorités compétentes. Une motion au contenu similaire a été parallèlement déposée au Conseil communal le 13 octobre 2016. Un service de patrouilleurs a été mis en place début octobre 2016 sur l’un des passages piétons de la route de Moudon, mais ce service n’est prévu que pour la durée des travaux de réfection de la route entre Forel et Savigny. La motion déposée pourrait permettre de pérenniser ce service au-delà de cette date.

Situation résorbée à Carrouge

Les travaux de réfection du collège de Carrouge ont forcé les enfants à emprunter deux passages piétons non sécurisés l’an dernier. Un service de patrouilleurs avait été mis en place, mais seulement pour l’un des deux passages piétons. Ici également, les jeunes enfants devaient attendre le bus sans surveillance à proximité de la route cantonale et de son trafic important aux heures de pointe. Plusieurs parents avaient cosigné et adressé un courrier à la commune demandant une amélioration sécuritaire pour leurs enfants. La commune avait publié une annonce pour engager d’autres patrouilleurs, malheureusement sans succès. Depuis la rentrée 2016, ces problèmes se sont résolus d’eux-mêmes puisque les travaux sont terminés et que les enfants empruntent désormais un autre trajet pour se rendre à l’école. Les transports scolaires, respectivement le changement de prestataire de service, ont généré quelques problèmes dans cette localité. La rentrée 2016 a donné lieu à plusieurs contacts téléphoniques avec le secrétariat de la société des Taxis Romontois à propos de la lecture des horaires de bus et d’un cas d’oubli d’enfants à un arrêt de bus. D’autres cas problématiques ont été signalés au groupe de travail, mais n’ont pas pu être traités directement, faute de temps. Mais les parents concernés ont pu être conseillés quant aux démarches à entreprendre pour régler ce genre de couac.

Contacts avec l’ASIJ

L’APE-Jorat est intervenue au printemps 2016 auprès de l’ASIJ au sujet de l’envoi aux parents du formulaire pour l’organisation des transports scolaires 2016-2017. Son contenu peu clair avait interpellé de nombreux parents qui demandaient des informations complémentaires. Corrigeant le tir après coup, une communication améliorée a été diffusée – mais uniquement à certains parents, contrairement à ce qu’avait demandé l’APE-Jorat. Une délégation du comité de l’APE-Jorat a également rencontré la nouvelle mouture du comité directeur de l’ASIJ en octobre pour faire plus ample connaissance et développer le dialogue. Son président a confirmé la création prochaine d’un Conseil d’établissement, comme l’exige la Loi sur l’enseignement obligatoire (LEO). L’APE-Jorat a demandé à l’ASIJ de disposer d’un siège dans ce conseil en tant que membre permanent du quart représentant les sociétés locales.

Amélioration de la situation à terme

Le groupe de travail poursuit son activité. Le changement d’opérateur des transports scolaires a généré beaucoup de problèmes d’horaire des bus. L’ASIJ a informé l’APE-Jorat que des adaptations allaient encore être entreprises et qu’elle veillera à ce que la planification de l’année prochaine se déroule dans de meilleures conditions pour minimiser les problèmes de «démarrage» à la rentrée 2017. Finissant sur une note positive, le groupe de travail constate que diverses situations problématiques semblent en voie d’amélioration voire de résolution, notamment à Savigny. La problématique des transports devrait s’améliorer à terme avec l’inauguration du nouveau collège à Servion à la rentrée 2017 puis celui de Carrouge à plus long terme.

 

Infos et contact:

www.ape-jorat.ch  |  info@ape-jorat.ch

APE-Jorat, case postale

1072 Forel (Lavaux)