Les confidences d’une petite fille !

Marie  |  Il arrive qu’on soit témoin des plaintes qui nous fendent le cœur, malgré cela on reste impuissant, puisqu’ elles ne nous sont pas adressées. L’autre jour, c’est dans le vestiaire d’une piscine à travers une cloison que j’ai entendu les confidences d’une petite fille. Elle racontait le chagrin qu’une de ses camarades lui avait infligé.  D’une voix angoissée elle disait: Tu sais l’autre jour Manon* (prénom d’emprunt) a dit dans la classe, qu’elle ne voulait plus être ma copine et toutes les filles m’ont regardée comme si personne ne me voulait comme amie! En quittant le vestiaire, j’ai été happée par mes propres souvenirs dans le milieu scolaire, un monde où on ne se fait pas de cadeau, ça peut autant endurcir que pourrir une existence, ce sont des expériences pas toujours inoffensives. Je revois mes premiers jours d’école, les filles me snobaient pour un détail insignifiant… «ma taille», j’étais la plus longue d’entre elles…