Les bois de Ferlens volent dans les airs d’Oron

Gil. Colliard |  Lundi 10 octobre, un impressionnant spectacle se déroulait en contrebas du château d’Oron. Un hélicoptère transportait quatre solides billes d’épicéa de 16.50m de long et d’env. une tonne et demi chacune pour les déposer avec une précision d’horloger sur l’emplacement de la passerelle du sentier reliant le quartier de la Poya d’Oron-la-Ville à Oron-le-Châtel.

Débutant à 16h45, l’héliportage de ces quatre impressionnants troncs d’un diamètre moyen de  50 cm, issus des forêts de Ferlens, qui attendaient après imprégnation, à côté du château, s’est terminé à 17h05. Ainsi en quelque 20 minutes l’équipe spécialisée de la maison Rotex, de l’Oberland bernois et l’équipe forestière de la société Aeschlimann de Palézieux, ont effectué un travail impressionnant en enlevant dans les airs et en réceptionnant une à une ces imposantes pièces au travers de la forêt. Le petit pont initial enjambant le Flon, en pleine forêt, étant hors d’usage, Daniel Sonnay, municipal et nouveau président du Groupement forestier Broye-Jorat a fait procéder à son remplacement. Afin de lui offrir une belle durée de vie, la passerelle, à l’instar de celle se trouvant entre le stand de tir de Palézieux et du Battoir, bénéficiera à sa base d’une double épaisseur de bois liés par des tiges filetées et recouvert par une tôle thermo laquée sur laquelle seront montés le platelage et les barrières procurés par la scierie Beaud de Tatroz. Label totalement régional pour cette construction qui devrait s’achever en fin de ce mois d’octobre et ainsi permettre aux promeneurs de retrouver un joli but de balades.