Le monde des artisans: Lucie Weber – La deuxième vie du bouton !

Nathalie Michlig  |  C’est par un bel après-midi d’été indien que Lucie Weber nous a reçus en son atelier sis à la route de l’Ancienne-Poste à Savigny.

Ayant grandi dans les contrées du Jura bernois, celles-ci lui forgèrent un caractère de battante et cultivèrent son amour pour la Nature, source d’inspiration. Même si elle rêvait d’être paysanne ou reporter, elle s’orienta vers les milieux de l’industrie et de l’architecture comme dessinatrice en bâtiment. Déjà titillée par le monde des artisans-créateurs, elle ouvrit une galerie d’art à Saint-Imier. Puis, les chemins de la vie l’emmenèrent du Jura bernois au Valais, pour s’installer en terres vaudoises, s’établissant à Savigny en famille il y a 15 ans.

Elle se décrit comme une personne ayant trois professions: dessinatrice-architecte, maman de 6 enfants et créatrice de bijoux. La famille comptant beaucoup dans sa vie, elle a su trouver un équilibre entre vie familiale et vie professionnelle. Autodidacte, curieuse et optimiste, Lucie Weber ; femme indépendante à plusieurs casquettes, elle rénova sa maison de haut en bas, du carrelage aux crépis d’argile, en passant par le toit. En parrallèle à son activité professionnelle, elle possède une créativité nourrie par une sensibilité aux couleurs, aux formes, aux odeurs et aux textures… Il y a quelques années, elle se lança dans la teinture végétale et naturelle de la laine dans un vieux chaudron de cuivre; un savoir-faire que des anciennes lui avaient transmis: teindre avec de l’écorce, des racines, des fleurs ou des feuilles.

Attirée et passionnée par les matières et les matériaux naturels et le recyclage, elle tente de donner une deuxième vie aux objets. Elle a eu un déclic, après un voyage en Afrique, lorsqu’elle a ramené d’innombrables chaînes de perles en pâte de verre, fabriquées à partir de verres recyclés. L’idée a commencé alors à germer de créer des bijoux et, de-ci de-là, chercher des boutons pour les associer et monter des colliers, créer des compositions de perles de verre et de boutons. De verre ou de nacre, de corne ou de bakélite. C’est ainsi qu’une palette de boutons, aux infinies déclinaisons de couleurs et de grandeurs, ont pris une place grandissante en son atelier. Puis de colliers, elle créa des boucles d’oreilles et des bagues, et se lança, par monts et par vaux, sur la route des marchés artisanaux. Des boutons revisités et détournés au sein d’un atelier bien outillé. Elle perce, lime, martèle, trie, cherchant harmonie des formes et des couleurs, créant des compositions originales, des bijoux esthétiques et recyclés. Il y a quatre années maintenant, elle a ouvert en sa maison avec une collègue une galerie/boutique d’artisans-créateurs. En perpétuelle inventivité, Lucie Weber vient de créer des bijoux-photos comme elle les appelle. Elle photographie les structures des végétaux et les intègre aux boutons. Lucie Weber, créatrice de bijoux fous !

Il existe plusieurs points de vente. N’hésitez pas à lui rendre visite, et si vous avez des boutons à lui amener… ! Plus d’infos au 079 342 81 21 ou www.bijoux-fous.ch