Le monde de l’artisan: Jacques Rey, art et tradition du pavage

Nathalie Michlig  |  C’est lors d’une matinée estivale que nous avons rencontré Jacques Rey, alors en plein ouvrage sur un chantier de Vulliens. C’est un peu par hasard qu’il est venu à cette profession de paveur. Un métier peu commun, se déclinant en plusieurs facettes, étroitement lié à celui de maçon. Alliant un savoir-faire artisanal, traditionnel et créatif, allant de la pose de pavés, de pierres ou de galets à la restauration de ceux-ci en passant par divers aménagements autour de collecteurs d’eau par exemple. Il travailla durant 35 années au sein de la ville de Lausanne où il fit son apprentissage. Jacques Rey est un homme de terrain, aimant travailler à l’extérieur, au contact de la terre, de la nature et des éléments. Il a en lui cet amour de la pierre, des matériaux nobles, naturels et vivants. Il y a quatre ans, après une année sabbatique en Asie, naquit sa petite entreprise dans la maison familiale de ses grands-parents, sise au village de Carrouge. Il aime à nommer ses clients, les maîtres des lieux; il lui tient à cœur de comprendre leurs idées et de concrétiser leurs souhaits. Doté d’un regard visionnaire sur son travail, Jacques Rey a cette compétence innée de pouvoir visualiser le travail terminé. Une inspiration créatrice se met alors à l’œuvre, un travail de réflexion et d’organisation se met en action pour satisfaire les demandes de ses clients. Consciencieux et méticuleux, la pose du pavé exige savoir-faire, compétences mathématiques et créatives. Pour un travail dans les règles de l’art, Jacques Rey va préparer dans un premier temps l’endroit en le terrassant ou en cassant le béton s’il y en a. Puis, apport de tout venant et fondations, pose des pavés sur un lit de gravillon, les stabilisant, et joints de sable. Comme une connivence, un langage sensitif et intuitif se déploie entre le paveur et les matériaux. Comme il le dit, la pierre lui parle et il lui répond. Il aime à sentir, à deviner dans l’imperfection de la pierre brute, la perfection; il l’apprivoise et va alors tirer le meilleur de celle-ci, recherchant harmonie des courbes et des matériaux avec le lieu lors d’une pose en arc, pour ainsi mettre en valeur un espace ou une maison. Les chantiers sont de durée variable, de deux semaines à plusieurs mois, et par tous les temps sauf en périodes de gel. Equipé d’une pelleteuse et d’une bétonnière, d’une règle de bois et d’un botte-cul, d’un marteau de paveur et à tailler, Jacques Rey est spécialisé dans la pose de pierres et de dallages naturels, restauration et rénovation de ceux-ci. Que ce soit pour un petit chemin, une cour, un aménagement extérieur ou intérieur, une terrasse ou toutes autres propositions, n’hésitez pas à le contacter pour une visite et un devis.

Plus d’infos: www.pavage-romandie.ch ou 079 902 87 08