Le magasin Scholders Chaussures d’Oron dans sa quarantième année

Gil. Colliard  |  Le 30 avril prochain, dès 11h, la fête s’invitera au chemin de la Poya à Oron-la-Ville, pour les quarante ans d’exploitation du magasin familial Scholders Chaussures. Pour l’occasion un apéritif sera organisé avec maquillage pour enfants et loterie.

Depuis 40 ans Scholders Chaussures est aux pieds de sa clientèle
La maison, bâtie en 1830, a toujours eu une vocation commerçante. En 1943, M. Berno fut le premier à y créer un magasin de chaussures. Il fut repris par M. Steinmann qui l’exploita pendant 29 ans. Puis début mai 1976, Claire-Lise et Jean Scholders s’y installèrent. Ce dernier appris les bases du métier de cordonnier auprès de son prédécesseur et suivit des formations. Il abandonna la cordonnerie en 1986 pour se diriger vers l’informatique. Entre-temps, le magasin avait été agrandi en 1982. Tout en s’occupant de sa famille, dans l’appartement situé à l’étage, Claire-Lise se mit, dès le début, au service des pieds de sa clientèle. Avec des conseils judicieux dictés par l’expérience et une gamme de produits de qualité, elle la fidélisa. «Nous recevions des familles entières qui venaient en octobre et en avril pour acheter les chaussures pour la saison» se souvient-elle. Les pieds difficiles, les pointures différentes comme les demi-pointures, chaque pied a trouvé, par ses soins, une chaussure adéquate. En janvier 2012, le témoin fut passé à leur fille Miryam.

Entrée dans l’ère de la chaussure responsable, du concept seconde main et des réseaux sociaux
Tout en gardant les valeurs de base héritées de ses parents: qualité, diversité et conseil, Miryam prend un nouveau virage en proposant une gamme responsable, éthique, esthétique, écologique et respectueuse des pieds, de l’environnement et des personnes qui les fabriquent. De beaux articles en cuir aux teintes végétales, fabriqués traditionnellement en Europe, confortable ainsi que vegan tels que Vabeene, Think, Naturalista, etc. Ces produits représentent le tiers du magasin. Le but visé est le 50%. «Aujourd’hui, une partie de la clientèle recherche autre chose que ce qui se trouve dans les grandes surfaces. Je prends le temps d’expliquer le processus de fabrication et la qualité de mes articles, offrant un conseil pour un choix adapté, mon but est la satisfaction de mes clients» explique Miryam qui a toujours dans ses rayons des chaussures de marche et un choix pour enfants. Adepte du concept seconde main, elle a créé, dans l’ancien atelier de cordonnerie, la Boutchoutik, un endroit où tout un réseau de jeunes mamans viennent déposer les vêtements et accessoires pour enfants qui seront rachetés à prix modiques par d’autres. Cette branche de son activité a maintenant pris son envol et lui permet de rajeunir sa clientèle en faisant connaître à ces jeunes femmes ses marques modernes et dans l’air du temps. Les places de parc devant la porte sont aussi un avantage particulièrement appréciable, que l’on soit avec des petits ou à mobilité réduite. Vivant son métier avec enthousiasme, l’active commerçante le communique au travers de son site www.scholders-chaussures.ch, où elle explique sa démarche, présente ses produits et propose de soutenir le projet «wemakeit-crowdfunding pour les projets créatifs».
Une ère nouvelle ou un retour aux sources de la qualité et de la durabilité ? Le magasin Scholders Chaussures nous invite à découvrir sa nouvelle collection printemps/été et à fêter ses 40 ans le
30 avril prochain, tout en bénéficiant, ce jour-là, de 10% sur tout.

Scholders Chaussures & Boutchoutik Ch. de la Poya 4 – 1610 Oron-la-Ville
www.scholders-chaussures.ch
www.facebook.com/ScholdersChaussures
www.facebook.com/Boutchoutik
lundi à mercredi et vendredi
9h-11h45 et 14h-18h30.
Jeudi fermé.
Samedi non-stop 9h-15h