Le festival CullyJazz a besoin de votre soutien

Christian Dick | La mine est grise, à l’image du lac. L’humeur n’est pas aux discours. On peine à établir un dialogue ou à poser des questions. Il règne dans les bureaux du staff un immense désarroi. C’est que le Coronavirus a fait une nouvelle victime. Le Cully Jazz Festival qui devait se tenir du 27 mars au 4 avril est contraint de renoncer à sa 38e édition. C’est d’autant plus regrettable qu’il s’agit d’une manifestation culturelle dans laquelle s’investissent, année après année, quantité de bénévoles. Notre pays est soumis à une interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes. Des mesures sanitaires drastiques sont imposées : limitation des rassemblements, protection des personnes de plus de 65 ans, distance de sécurité entre les gens ou limitation des contacts sociaux. L’épidémie croît dans une mesure exponentielle et il est fort probable que ces mesures vont encore s’accentuer. Comme toute manifestation, le Festival a la responsabilité d’assurer la protection de la santé du public, des artistes et de ses bénévoles. Dans ce contexte et malgré tous leurs efforts, les organisateurs ne sont simplement plus en mesure d’offrir des rencontres de qualité qui répondent aux recommandations du Conseil fédéral et aux exigences sanitaires et sécuritaires, ni même d’assurer un futur au Festival. Celui-ci en subit les conséquences implacables en matière de finances. Le Festival génère plus de 70% de ses recettes durant la manifestation, notamment par la vente de billets, de nourriture et de boissons. Cette annulation le fragilise gravement et met en péril sa survie. Il ne dispose d’aucune assurance capable de couvrir les pertes d’une annulation en cas de force majeure. La Fondation Lavaux-Cully-Jazz, une fondation sans but lucratif créée en 1987 pour soutenir le Cully Jazz Festival et promouvoir le jazz dans le district de Lavaux a pour mission de récolter des fonds qui représentent une assurance vie pour le Festival. Ses réserves ne suffiront pas. La commune de Bourg-en-Lavaux est d’ores et déjà partie prenante, selon les organisateurs, pour soutenir dans une certaine mesure la pérennité de la manifestation. Pour le moment, aucun report n’est prévu pour l’année 2020. Le comité d’organisation va évaluer l’impact financier de cette annulation en souhaitant maintenir l’édition 2021 du Cully Jazz Festival qui devrait se tenir du 9 au 17 avril 2021. Les frais engagés à ce jour sont très importants. L’organisation va travailler d’arrache-pied pour atténuer l’impact financier de cette annulation et proposera une forme de remboursement aux détenteurs de billets. Compte tenu de cette situation exceptionnelle, le Festival remercie déjà les personnes qui ne souhaiteraient pas être remboursées. Celles-ci contribueraient ainsi au maintien du Festival actuel et futur. Le site « cullyjazz.ch/fr/billetterie » met d’ailleurs en ligne un formulaire de don. Qu’en est-il des musiciens ? Pour nombre d’entre eux, la situation n’est guère plus enviable. C’est même leur tournée qui est menacée. La population est-elle solidaire ? À ce stade, il est difficile de répondre. Mais de nombreux témoignages encourageants sont déjà parvenus aux organisateurs. Et tout un pan de l’activité économique locale souffrira d’un manque à gagner énorme. C’est un peu l’âme qui est en peine. Il serait souhaitable qu’une grande solidarité se manifeste, politique et financière. Des festivals de jazz qui ne jouent que du jazz, à ce niveau-là, sont plutôt rares. Le nôtre, où l’on déambule d’une cave à l’autre, un verre à la main, le cœur en joie, est presque une exception. Soutien cullyjazz.ch/fr/billetterie pour le formulaire de don

Cully Jazz 2019 – Thomas Dutronc et les Esprits Manouches – Châpiteau
Grises mines au staff du Cully Jazz ce lundi