Le corps et l’esprit ?…

L’insistance des jeux en ligne tel le e-sport, peut ou pourrait provoquer certaines lésions qui ne seraient pas «que» physiques

Pierre Scheidegger, Panathlon-Club Lausanne | Etrange! Même… comme dirait une certaine population non initiée… Hallucinant! Un drôle de mouvement de balancier, une espèce de casque sur les oreilles, les yeux fixés sur l’écran d’un portable… les mains s’activant sur un drôle d’appareil pour diriger… l’action en «marmonnant» un étonnant langage avec deux autres… «sportifs»! Ils s’entraînaient! Une partie de foot… bien assis sur une terrasse de restaurant. Mais on déplace des foules!

Etonnant!

Croire au sport… âme du corps, son énergie, mais ne peut que rarement se pratiquer seul car, dans nos sociétés actuelles, le sportif a de plus en plus «besoin» d’un Maître… son entraîneur, secondé, il est vrai, d’une «multitude» de spécialistes pouvant faire valoir la nécessité de l’hygiène de vie, de son psychisme, du contrôle de sa personnalité… et encore plus! Mais rappelons aussi que l’homme, de par la connaissance de ses faiblesses, de ses craintes en certaines circonstances, se réconforta dans la croyance d’accéder à ses désirs sportifs en demandant «encore» l’aide des dieux de l’Olympe! L’homme, le sportif a, semble-t-il, longtemps nourri cette volonté de fondre la culture du sport… par le sport, pour en devenir lui-même l’égal des dieux… ceci depuis des millénaires!

Modernité?

Ce n’est pas évident! Il n’y a pas si longtemps, la folie de la vitesse, du stress et de l’argent dans «l’univers» sportif n’étaient pas encore une priorité première. Il y avait, il est vrai, un certain respect interface entre le sportif lui-même, les entraîneurs et dirigeants. Aujourd’hui, il est à constater que certaines priorités, oubliées déjà depuis bien des années, modifient la vision et pratique d’une  jeunesse désireuse de se mettre en évidence, tout en rappelant l’éclosion d’une multitude de nouvelles disciplines sportives alliant l’effort à une certaine liberté! 

Vraiment?

La condition physique passe-t-elle réellement par «une» volonté de l’esprit? On se trouve de plus en plus dans l’obligation de l’accepter en regard à l’e-sport immobilisant des êtres, surtout très jeunes, des heures et des heures devant un écran! Mais par quel esprit? On peut en méditer… également bien des heures! Alors, est-ce une compréhension de générations ou une «évolution»? L’accepter… certainement, concrè-tement sans pouvoir la contrer! Est-ce bien nécessaire? L’avenir seul nous en donnera une ou la… réponse! Néanmoins, cette situation n’est pas nouvelle et le sport n’en n’a pas l’exclusivité. Ne vivons-nous pas avec et par cette société qui, vu les «outils» de communication, parfois nous dérangent, mais dont le simple fait de les ignorer ou de ne pas les solliciter, nous rabaissent au simple rang de «rétrogradés» de la société. C’est… peut-être… ce que ne désire pas notre jeunesse ! Et la
jeunesse sportive… L’apport de ces «outils» n’est pourtant pas tout… sauf virtuel! L’évolution, qu’elle soit technique, informatique, médicale ou de communications, les passionnent. C’est heureux… même une chance!

Acceptons néanmoins un petit bémol!

Toute discipline sportive, qu’elle soit dans le cadre d’une pratique populaire ou de haut niveau a son lot d’accidents. Accidents physiques pour la plupart. Il est déjà reconnu que l’insistance des jeux en ligne tel le e-sport, peut ou pourrait provoquer certaines lésions qui ne seraient pas «que» physiques! Ce n’est qu’une… réflexion! A méditer pour le futur de notre jeunesse.