Le CMS, une structure indispensable

Jean-Rémy Chevalley, Municipal et député, Puidoux | En automne 2019, les CMS du district Lavaux-Oron offraient la possibilité aux députées et députés ainsi qu’aux municipales et municipaux de s’immerger pour quelques heures dans la structure d’un CMS, pour mieux en comprendre la mission, le travail et le fonctionnement. Très curieux de nature, j’ai choisi de saisir cette opportunité et c’est en date du 22 novembre dernier que je me suis rendu dans la structure CMS de Pully. Très bien accueilli, j’ai été gratifié d’une visite guidée des locaux puis d’un entretien qui m’a permis d’apprendre que le CMS de Pully occupe une centaine de collaborateurs qui sont à temps complet ou partiel ou travaillent comme auxiliaires. L’offre de prestations est très large et complète mais je me suis attaché à découvrir l’aide et les soins à domicile. Pour intervenir chez une personne privée, il faut avoir une parfaite connaissance de l’endroit, de l’accessibilité, des particularités, des besoins, bref avoir le plus de détails possible concernant la vie privée et l’habitat de la personne à aider. Pour ce faire, l’intervenant dispose d’une tablette numérique connectée, laquelle lui fournit les renseignements nécessaires et lui permet également de saisir toutes les données de ce qu’il a fait chez le bénéficiaire du service, données qui sont immédiatement enregistrées et reprises par l’intervenant suivant, car si certaines personnes sont au bénéfice de 2 ou 3 visites hebdomadaires, d’autres peuvent nécessiter 3 ou 4 interventions journalières, il faut donc un suivi optimal. A chaque ouverture d’un nouveau dossier, il y a un travail de récolte de données et de saisie extrêmement important. Lors des visites j’ai eu la chance d’accompagner un infirmier très professionnel, à l’attitude calme et sécurisante et qui était accueilli par les destinataires du service de manière très positive. Ce qui m’a le plus surpris, c’est la différence fondamentale qu’il y a entre une personne qui se rend dans un cabinet médical, à l’hôpital ou qui entre en EMS et le bénéficiaire d’un accompagnement de la part d’un CMS. Quand la personne va vers une structure, elle sort de son lieu de vie privé, de son intimité, alors que lorsque la structure va vers la personne, c’est l’entrée dans la vie privée et l’intimité de cette dernière. La démarche est donc totalement différente, il doit y avoir vraiment fusion entre l’aidant et l’aidé pour ne pas avoir un sentiment d’intrusion. Apport de soins, de conseils, d’aide, de sentiments sécurisants et surtout et c’est là le plus important, la possibilité de poursuivre sa vie à son domicile, voilà ce que je retire de ces quelques visites. A mon sens, la structure CMS est en parfaite adéquation avec notre société, elle permet à une partie grandissante de notre population de bénéficier d’une aide qui lui donne une qualité de vie meilleure, cette aide peut-être pérenne ou passagère selon les besoins ce qui est sûr c’est qu’elle contribue à une valorisation de notre société. Certes les structures CMS ont un coût financier qui n’est pas négligeable, mais en comparaison avec l’apport social et humain prodigué, je suis convaincu que le jeu en vaut vraiment la chandelle. Merci à la direction et au personnel du CMS de Pully pour son accueil et à l’ensemble des collaborateurs des CMS vaudois qui 7 jours sur 7 et 365 jours par année, contribuent au bien-être de notre population.