Le « Trio Léman », violon, violoncelle, piano à Savigny

ACS  |  Il a été formé en 2011 à Lausanne, sur les rives du lac Léman, par trois musiciens exceptionnels, passionnés de musique de chambre.

Le nom «Trio Léman» évoque le magnifique paysage de cette région, avec l’idée que la musique est une partie de la beauté de la nature. Le trio a beaucoup joué dans de nombreux festivals comme les «Printemps Musicaux» au Château de La Sarraz ou le «Timisoara muzicala» à Timisoara (Roumanie). Les musiciens ont été soutenus par l’Ambassade de Suisse et «Grawe Romania Asigurare» et ont joué dans le célèbre Atheneum de Bucarest, ainsi que comme premier ensemble venant de Suisse au «Victoria Arts Festival» de Gozo/Malte en 2014. Après avoir étudié avec des professeurs comme Pierre Amoyal, Patrick Demenga et Jean-François Antonioli à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU) et poursuivit des études à l’Accademia Chigiana avec le Trio di Trieste, ces trois musiciens ont développé leur style personnel, une interprétation de la musique avec une dynamique colorée, lyrique, pleine de contrastes, tout en gardant le plus grand respect pour le compositeur. Ils se sentent à l’aise dans de nombreux styles différents, du répertoire classique au tango et à la musique tzigane.

Félix Froschhammer,
né à Munich en 1984, commence ses études de violon auprès d‘Olga Voitova. Il devient boursier du «Bayerischer Musikfonds» en compagnie de sa sœur Julia. Il étudie ensuite dans la classe de Pierre Amoyal à Lausanne, avec lequel il partage la scène en soliste.

En 2007, il obtient son diplôme de soliste avec félicitations et prix spécial. Il reçoit également le prix du Sinfonietta de Lausanne et devient unique lauréat, avec sa sœur Julia, dans la catégorie violon et piano du concours International «Wolfgang Jacobi». Il se perfectionne ensuite à l’Académie Stauffer (Crémone) auprès de Salvatore Accardo. Actuellement, il occupe le poste de violon solo de l’Ensemble symphonique de Neuchâtel.

Magdalena Morosanu
est diplômée de la «Hochschule für Musik und Theater» de Rostock (Allemagne), du Conservatoire de Lausanne et du Conservatoire de Neuchâtel. Elle se perfectionne auprès de grands violoncellistes comme Patrick Demenga, Gerd von Bülow, Mircea Aldulescu, Wolfgang Laufer et Heide Litschauer. Magdalena collabore régulièrement avec des orchestres à Lausanne, Neuchâtel, Avenches, Genève, Bâle, Aarau, Bienne et Berne. Elle se produit aussi souvent en tant que soliste en Suisse et à l’étranger. Elle consacre une partie importante de son activité professionnelle à l’enseignement au Conservatoire cantonal de Sion et à l’Ecole de Musique de Romanel-sur-Lausanne.

Julia Froschhammer,
née à Munich, commence l’étude du piano à l’âge de six ans avec son père, le pianiste et compositeur Fritz Froschhammer. Elle est diplômée de la «Hochschule für Musik und Theater» de Munich et unique lauréate dans la catégorie violon et piano du concours international. En 1995, elle obtient un Premier Prix au concours «Jugend musiziert». En 2000, elle gagne en duo avec son frère Félix le prix dans la catégorie violon et piano du Concours international «Wolfgang Jacobi». Après l’obtention du diplôme artistique dans la classe de Vadim Suchanov au Conservatoire «Richard Strauss» de Munich, elle entre en 2002 au Conservatoire de Lausanne où elle devient l’élève de Jean-François Antonioli. En 2005 elle reçoit le Prix Paderewski et le Prix «Ganz». Elle obtient son diplôme de concertiste avec félicitations et en 2007 le diplôme de soliste. Elle se produit régulièrement tant en qualité de soliste que comme chambriste. Comme chambriste elle joue en formation de duo à quintette, qui les conduit à donner de nombreux concerts à travers l’Europe. Avec sa partenaire Céline Gay des Combes, harpiste et leur Duo Harpian elle enregistre un CD pour la maison de disques VDE-Gallo. Parallèlement à sa carrière de concertiste, Julia
consacre une partie de sa passion musicale à l’enseignement au sein de l’Institut de Ribaupierre à Lausanne.