La tour de Gourze faisait office de guet sur le Lavaux

Gérard Bourquenoud  |  C’est sur la commune de Bourg-en-Lavaux, plus précisément au nord de Riex, à une altitude de 936 mètres, que l’on découvre la tour de Gourze. Bien que sa hauteur ne dépasse par les neuf mètres, elle est considérée comme un vestige qui date de centaines de siècles et qui faisait office de guet sur le bassin lémanique. Mentionnée sur un document de 1279 sous le nom de Castrum Gurzi, son origine exacte varie selon les historiens. Pour certains, elle a semble-t-il été érigée au IXe siècle par la reine Berthe dans l’objectif de protéger la région de Lavaux des invasions sarrasines, pour d’autres, elle aurait été construite  au XIe siècle par les évêques de Lausanne.

Incendiée au début du XIVe siècle lors de conflits entre l’évêché de Lausanne et des bourgeois, elle a été restaurée sur les ordres de l’évêque de Lausanne, Guillaume de Menthonay, lequel confia la gestion de l’ouvrage à Jean de Canturio de Milan. Cette famille resta propriétaire de la tour de Gourze jusqu’en 1530 qui l’a ensuite vendue à la paroisse de Villette. Lorsque les Bernois envahirent le pays de Vaud en 1536, la tour fut laissée à son triste destin durant trois siècles. Vers 1910, elle passa en main de l’Etat de Vaud et fut déclarée monument historique par la Confédération, tel que le précise le dictionnaire  historique de la Suisse.

Aujourd’hui encore, il est possible de la visiter et d’accéder à son sommet par des escaliers. La tour de Gourze a le charme d’offrir un panorama exceptionnel sur le Léman, le Lavaux, les Préalpes et les montagnes de Savoie. Et si la fringale vous prend après une bonne marche, vous pourrez étancher votre soif ou encore vous restaurer le temps d’une pause sur la terrasse d’un petit estaminet situé à proximité de la tour, dans un décor naturel et pittoresque, pour ne pas dire enchanteur.