Guerre

Georges Pop  |  Il n’y a pas un jour sans que le mot guerre ne surgisse dans les journaux ou ne soit entendu sur les chaînes d’information. Il fait sombrement partie de notre quotidien. Il y a celle – globale – contre le terrorisme; celles régionales qui déciment et déplacent des populations et stimulent ici le populisme; celles encore qui menacent de se déclarer, par exemple dans la péninsule coréenne où le potelé et sanguinaire farfadet de Pyongyang multiplie les bravades balistiques pour exciter le fantasque matamore à la tignasse oxygénée de la Maison Blanche. Mais d’où nous vient ce mot guerre? Pas du grec! En grec, la guerre se dit πόλεμος (pólemos). Un terme qui en français nous a donné les mots polémique ou polémiste. Une polémique désigne une dispute ou un débat qui peuvent parfois être vifs. Mais ce n’est pas un conflit meurtrier! Guerre, ce n’est pas du latin non plus! Les latinistes se souviennent tous de la locution Si vis pacem, para bellum (Si tu veux la paix, prépare la guerre). En latin, la guerre c’est donc bien bellum. C’est de là que nous viennent des mots tel que belliqueux, belligérants ou bellicisme. Alors? Eh bien «notre» guerre dérive d’un vieux mot franc. Les Francs étaient une peuplade germanique qui a envahi la France à l’époque des grandes invasions barbares et dont sont issues les dynasties mérovingienne et carolingienne. C’est d’ailleurs à eux que la France doit son nom. En vieux francique, le mot Werra désignait une querelle violente. Werra s’est progressivement transformé en guerra puis en guerre. Le mot anglais war (guerre) a d’ailleurs la même origine. Ce mot germanique a supplanté au XIIe siècle le mot latin bellum qui était trop souvent confondu avec bellus qui voulait dire beau et d’où nous vient par exemple le terme bellâtre qui révèle un homme au physique avantageux mais superficiel et niais. Quant à l’allemand krieg (guerre), il dérive du vieux teuton krig qui signifiait entêtement. Pour en revenir à Werra, le mot avait plusieurs sens à l’origine. Il signifiait  aussi confus, ou mélangé. Et selon certains féconds linguistes, werra serait un lointain aïeul de wurst (saucisse) en allemand, par évocation au mélange confus de déchets de viande dont est faite la chair à saucisse. C’est un peu tarabiscoté mais ça semble plausible. Peut-être par morbide analogie entre la chair à saucisse et… la chair à canon !