Jorat-Mézières – Soutien cantonal et communal pour la Grange Sublime

Art & culture – « Ce n’est pas pour faire plus, mais pour continuer de faire bien »

Théâtre du Jorat, Mézière. Mai 2017. (Photo © Céline Michel )

Thomas Cramatte | Le canton de Vaud et la commune de Jorat-Mézières ont démontré une nouvelle fois leur attachement au Théâtre du Jorat. Cette institution culturelle unique se voit au bénéfice d’un soutien annuel de plus de 580’000 francs afin de garantir une production de haut niveau jusqu’en 2022.

Depuis 2012

Dans le but de pérenniser une programmation et des manifestations de qualité, Michel Caspary, arrivé à la tête du théâtre en 2011, a naturellement pris l’initiative de demander un soutien annuel. La Grange Sublime a ainsi bénéficié d’un premier appui pour les trois saisons 2012-2014, puis par la suite le soutien cantonal et communal a été reconduit en 2017-2019.  

Debout : Laurent Staffelbach, membre de la fondation, Michel Caspary, directeur du Théâtre,
Josette Sonnay Khatanassian, secrétaire municipale
Assis : Christian Ramuz, président de la fondation du Théâtre, Cesla Amarelle, conseillère d’Etat, Patrice Guenat, syndic

Troisième soutien 

Le bureau d’information et de communication de l’Etat de Vaud a annoncé la nouvelle le 6 février dernier. S’agissant du troisième soutien de ce genre, la Grange Sublime maintient sa volonté de programmer des artistes de qualité. A savoir que, normalement, seules les communes soutiennent ce genre de projets. Mais au vu des circonstances exceptionnelles du Théâtre du Jorat, le canton devient le premier partenaire de subventions. «La Grange Sublime est au cœur du canton et dans le cœur des Vaudois. Grâce à sa riche programmation, ce théâtre permet à un public fidèle depuis plus d’un siècle de s’émouvoir, de vibrer, de rire et de découvrir dans un lieu chargé d’histoire. Le Département est heureux de le soutenir», s’émeut Cesla Amarelle, cheffe du département de la formation, de la jeunesse et de la culture.

Investissement culturel

Afin de permettre le développement des activités de l’établissement inauguré en 1908, le canton participe à hauteur de 540’000 francs et la commune de Jorat-Mézières investit 45’000 francs respectivement chaque année. Hormis une programmation de qualité, ces nouveaux moyens financiers permettront d’inviter des institutions et des compagnies vaudoises, de développer des actions de médiations culturelles tant pour les jeunes, les écoles que pour un public non averti. Le comité organisationnel de la Grange Sublime est fier de maintenir des prix abordables et d’assurer une accessibilité à un large public. «Ce n’est pas pour faire plus, mais pour continuer de faire bien», se réjouit Michel Caspary, directeur du Théâtre du Jorat depuis 2011. Cette convention, signée par les différents organes cantonaux et communaux, promet un bel avenir dans le paysage scénique vaudois. Voilà une multitude d’occasions de venir s’imprégner de l’atmosphère si particulière de ce théâtre en pleine campagne. 

Théâtre du Jorat, Mézière. (Photo © Céline Michel )
Théâtre du Jorat, Mézière. (Photo © Céline Michel )