Jorat-Mézières – Acceptation de la mise en conformité des installations électriques de la grande salle

Conseil communal du 6 décembre 2019

Catherine Poncelet, secrétaire | C’est suivi d’une agape et en toute convivialité que le dernier Conseil communal de Jorat-Mézières a eu lieu le 6 décembre dernier. A l’ordre du jour, la mise en conformité des installations électriques de la grande salle de Mézières et le budget 2020 ont été acceptés. Pour répondre aux demandes croissantes des sociétés locales, des manifestations privées ainsi qu’aux normes en vigueur, la fourniture et l’installation d’éclairage de la scène, de l’éclairage de secours ainsi que l’éclairage de la grande salle et ses annexes vont bénéficier d’une remise à neuf pour un montant de Fr. 130’000.-. Suite à une réflexion d’un conseiller, l’intérêt d’une installation dite domotique sera analysée. Il a été également confirmé que le projet de pose de parois pour le renvoi du son sur scène est maintenu. Quant au budget 2020, les interventions se sont essentiellement concentrées sur la répartition pour les stands de tir qui sera réanalysée en fonction du nombre de cibles utilisées et sur le rendement de l’Auberge dont la municipalité a confirmé le bon fonctionnement. Ce quatrième budget de Jorat-Mézières est apparu équilibré et présente un excédent de revenus de Fr. 31’200.-.

Quelques informations des délégations

L’ASIJ a voté un crédit budgétaire pour la construction du collège d’un montant de Fr. 37’500’000,- en date du 30 octobre 2019; le SIEMV s’est réuni le 7 novembre 2019 pour voter son budget 2020, un règlement pour la contribution annuelle des communes membres ainsi que la reprise du collecteur de Ropraz. Les statuts du projet de régionalisation de l’épuration moyenne Broye sont prêts et devraient être votés dans le courant juin 2020, une séance d’information a, par ailleurs, eu lieu le 19 novembre 2019 à Mézières; l’AIEJ s’est réunie le 6 novembre 2019 pour son budget 2020 et le vote d’une demande de crédit concernant la future liaison avec le réseau de Lausanne. La solution retenue est l’aménagement d’une nouvelle conduite depuis le réservoir des Echerins sur la commune de Lutry jusqu’au lieu-dit Grange de la Tour sur la commune de Savigny où elle rejoindra une conduite existante qui alimente le réservoir du Praz Don Abbé. Le montant du devis s’élève à Fr. 1’094’984.-et sera en partie subventionné par l’ECA. Des discussions sont également en cours avec la commune de Lutry intéressée par cette conduite. Patrice Guenat, syndic, annonce qu’après négociation, la parcelle de terrain non constructible jouxtant celle du projet de collège Gustave Roud a pu être acquise. Cela permettra d’envisager, dans le futur, une éventuelle extension du collège et de réaliser des économies dans le projet actuel (la topographie de ce terrain demandait l’aménagement d’un mur de soutènement). L’histoire de l’auberge communale et ses travaux font l’objet d’un livre en éditions limitées, les conseillers ont été invités à en retirer un exemplaire à la municipalité. Sonia Hugentobler, vice-syndique, informe que le carrefour de la Croix d’Or sera prochainement regoudronné. Il n’y aura plus de circulation avec feux dès le 16 décembre prochain et les arrêts de bus seront à nouveau fonctionnels. Les travaux reprendront dans le courant février. Pour les travaux à réaliser rue du Théâtre, les résultats de l’étude seront connus dans le courant janvier 2020 et feront l’objet d’un préavis lors du prochain Conseil. Pierre Jordan, municipal, fait état de plusieurs projets de construction en cours. Le permis de construire pour le collège Gustave Roud a notamment été délivré. Par ailleurs, suite à la pose régulière du radar préventif en divers endroits de la commune et des résultats enregistrés, la municipalité a dû faire appel à la gendarmerie pour poser de vrais radars, particulièrement à Ferlens et à Carrouge. Au niveau de la forêt, les prix du bois baissent inexorablement au vu des stocks accumulés en raison du bostryche. Jorat-Mézières est la commune du groupement la plus touchée par ce scolyte. Les petites scieries continuent à payer des prix corrects, sans pouvoir toutefois absorber de grandes quantités. Quant aux grandes scieries (Zahnd), elles exercent une pression sensible à la baisse. Dans le cadre des sociétés locales, il invite tout un chacun à visiter les fenêtres de l’Avent réparties sur les trois villages. Rolland Galley, municipal, signale que le PGA a été renvoyé à la municipalité avec des exigences complémentaires. Ces points vont être réétudiés et une demande de rendez-vous a été transmise au canton. Muriel Preti, municipale, avise que le premier coup de pioche pour le collège aura lieu le 23 mars 2020. Des négociations sont actuellement en cours quant à l’organisation de ce chantier, notamment en termes de régulation de trafic et plusieurs visites sur d’autres chantiers ont été programmées pour évaluer les avantages et/ou inconvénients de la pose d’un sol synthétique. Michel Rochat, municipal, communique que l’accès à la Biolaire est toujours difficile et que les travaux ne seraient pas terminés pour Noël. Plusieurs conseillers ont manifesté l’exigence que cette route soit goudronnée avant les fêtes notamment pour faciliter le déneigement. Sandro Simonetta, municipal, se réjouit de la fin des travaux de mise en conformité de la ventilation de la grande salle. L’ancienne chaudière a été mise hors service et l’évacuation de la citerne à mazout va dégager de l’espace. La Romande Energie a été mandatée pour étudier la question complexe des énergies renouvelables et des panneaux photovoltaïques. Au niveau des déchets, la commune est toujours à l’affût de nouvelles solutions notamment pour limiter les coûts d’élimination des déchets. Quelques conseillers ont interpellé la Municipalité sur le désir pour la jeunesse de Mézières d’avoir un local à disposition pour préparer l’Abbaye, des explications sur les difficultés rencontrées pour louer l’appartement à l’étage du bâtiment administratif, sur le devenir du bout de terrain déboisé en face de l’église et sur le règlement des luminaires solaires sur Ferlens. La municipalité a pris note pour la jeunesse. Pour le logement, la conjoncture immobilière actuelle est difficile et cet objet est dans les mains d’une agence. Quant au bout de terrain en face de l’église, il a fait l’objet d’une mise à l’enquête et il y a un engagement à le reboiser. La société des luminaires solaires a été contactée pour qu’ils puissent venir en expliquer le fonctionnement. En épilogue, la municipalité de Jorat Mézières ainsi que le président du Conseil communal, Patrick Emery, remercient les collaborateurs communaux, les membres du bureau, les conseillers pour le travail accompli tout au long de l’année et souhaitent à tout un chacun de très belles fêtes de fin d’année.