J’ignorais que tu aimais…

Avez-vous remarqué qu’on ignore beaucoup de choses de nos êtres chers.

Marie  |  Généralement les retrouvailles n’aident pas à grappiller des pans de la vie de chacun d’entre nous, nous sommes parfois surpris trop tard par les hobbys qui tenaient à cœur nos proches. Il faut dire qu’on discute la plupart du temps sur des choses anodines, banales, qui ne fâchent pas, des sujets insipides, people, météo, des fois même sur des menus, l’alimentation prenant une énorme place aujourd’hui. On lui prête à cette dernière des promesses de bonne santé ou bien le contraire, mettant la faute à l’industrie. De toute façon, si on vient à aborder ce qui nous passionne, cela n’est pas toujours vu d’un bon œil. Prenons l’exemple d’un poète dans l’âme, (je vous rassure qu’il ne s’agit pas de moi) qui passe des heures à griffonner des pages entières et aspirerait à vivre de son rêve, malheureusement il serait vite taxé de «planeur». Nous passons notre vie à refouler un tas de bonnes idées pour rentrer dans le moule de notre société, faut-il se laisser faire ou bien se battre, donnant un relief à une existence morne!