Jeux de pieds

La coupe du monde est à nos portes, les albums Panini sont quasi complétés et les couleurs achetées.

Le monde trépigne et les écrans géants s’installent. Depuis des lustres, le football fédère, bien plus qu’aucun autre sport, les énergies et les passions d’une majorité de la population. Pour ceux qui ne sont pas des aficionados du ballon rond, il va falloir s’habituer. Matins comme soirs, il sera inutile de résister et impossible d’ignorer les couleurs. Alors autant choisir un camp improbable et se laisser porter. Le vocabulaire des supporters sera vite intégré et la gestuelle dramatique des joueurs sera vite comprise, n’en doutons pas. Peut être que la joie des témoins d’une bicyclette sera communicative. Peut-être même que nous en viendrons à notre tour à nous lever de notre siège à la vue d’un ballon au fond des filets… qui sait ? Mais nous le savons ! Tous les 4 ans, le piège se referme et l’inévitable se produit: Cela ne m’intéresse… mais tout de même, quel but !!! Ne boudons pas notre plaisir et laissons-nous gagner par l’aspect fédérateur d’un sport. Qu’il soit question de tennis, de football ou de rugby, nous devons admettre qu’il y a du plaisir dans ces grands rassemblements populaires. A cet effet, le magicien du journal vous réserve une surprise dans cette édition… Mais restons les pieds sur terre… n’oublions pas de rester curieux et de jeter un regard attentif aux autres informations durant cette coupe. La diversion est un art politique. A bon entendeur, bonne lecture !