Initiation à la lutte suisse

N.By  |  Organisée dans le cadre de l’action de promotion de lutte suisse lancée par l’Association fédérale, une matinée d’initiation, destinée aux jeunes envisageant de se lancer dans ce sport, a eu lieu samedi matin 3 septembre dans le local d’Oron du club de lutte de la Haute-Broye.

La fête fédérale d’Estavayer vient de se terminer. Elle a peut-être laissé dans le public l’image d’un sport pratiqué exclusivement par des colosses pesant plus du quintal. La réalité est différente. La 48e Fête cantonale vaudoise qui a eu lieu à Oron en juin 2014 avait rassemblé 250 garçons lutteurs de 8 à 18 ans, dont plus de 20 du club de la Haute-Broye.

Samedi dernier, les quelques garçons lutteurs qui étaient venus pour encadrer d’éventuels nouveaux venus ont pu lutter entre eux; aucun nouveau jeune n’est venu. C’est dommage parce que la lutte est une école de vie. On y cultive l’amitié, le sens de la décision, le fair-play et la forme physique. Mais, samedi, les quelques jeunes présents ne sont pas restés inactifs pour autant. Ils s’en sont donnés à cœur joie en peaufinant leurs prises, sous les yeux d’un public admiratif, mais restreint. Lors de l’apéritif qui a suivi, organisé à l’extérieur sous un abri construit spécialement, les boissons étaient bien sûr adaptées à l’âge des consommateurs et à leurs goûts, et les assiettes, appétissantes, ont eu plein succès. Stéphane Rogivue, président, a salué la présence de Stéphane Haenni, de Vucherens, membre du club qui a frôlé une couronne à Estavayer lors de ses huit combats, ainsi que les syndics Patrice Guenat, de Jorat-Mézières et Philippe Modoux, d’Oron. Et tout ce monde-là a causé joyeusement, partageant ensemble quelques instants d’amitié. La lutte suisse rapproche les gens, mais pas uniquement par les vertus de l’étreinte physique.

Les entraînements du club de lutte suisse de la Haute-Broye reprendront le mardi soir 1er novembre. La porte sera ouverte à tous les futurs rois.