Influenza del freddo

Non, cette expression italienne ne désigne pas l’influence que peut avoir sur vous votre ami Fredo, mais plutôt une maladie saisonnière contre laquelle il serait bon de se prémunir en cette fin octobre : la grippe.
La langue italienne – influenza – met l’accent sur l’influence que le froid a sur un organisme insuffisamment résistant. Le français quant à lui tire les racines étymologiques du mot de son origine germanique « grippen », littéralement agripper ou saisir brusquement ; nous n’attrapons pas la grippe, c’est elle qui nous agrippe et je ne parle pas d’une quelconque grippe aviaire suédoise…
Selon l’une ou l’autre des terminologies choisies, nous avons la possibilité de nous prémunir contre l’influence du froid ou, au contraire, nous n’y pouvons rien, c’est l’influence contagieuse de Fredo !
Souvent banalisée, simple rhume ou coup de froid, elle est néanmoins à prendre au sérieux et peut conduire à des problèmes majeurs, d’ailleurs les spécialistes recommandent d’ores et déjà la vaccination systématique en cette période de l’année.
Chacun ira selon son estimation propre du risque encouru avec un petit regard sur l’an passé, personnes âgées et familles particulièrement… (Berzodellebent, j’aurais dû y benzer blus dôt !)
Parmi les symptômes, il y a la température, la sueur alternant avec les frissons, maux de tête, toux, etc. Mais qui plus est, la perte du goût et de l’odorat, ce qui nous en conviendrons relève du détail, mais clôt irrémédiablement la porte aux plaisirs hédonistes et bassement terrestres que sont la dégustation de mets raffinés accompagnés du breuvage idoine… Par conséquent, l’alliance si douce au palais qui sera proposée en Lavaux par les « Vins gourmands » vous passerait sous le nez…
Rassurons-nous, l’influence du froid ne dure généralement que de 3 à 7 jours, ce rendez-vous hédoniste dure tout le mois de novembre… Les gourmets n’en guériront que plus vite !