Impatience

Les ingénieux ingénieurs et les inventifs inventeurs ont encore frappé ! A moins d’un mois du début des festivités tout le monde peut constater l’évolution de ce village de jeunes. La vitesse limitée à 80 km/h n’est plus d’actualité sur la route entre Savigny et La Croix. Le poste d’observation sur le site réduit considérablement l’allure de passage… mais pas les risques ! A force de tourner la tête en passant, le torticolis n’est pas loin et le travail des physio pourrait voir une embellie. La sortie de route n’est pas loin non plus et d’aucun se sont dit « Je reviendrai voir ! ». Que cela soit dit et redit ! Il ne reste plus longtemps à attendre avant de fouler les rues, les places et les passages de ce village de Vaudois tout juste sorti de terre il y a un an. Du Pressoir au Marché des malts, du Chalet des anciens au Buffet de la gare, c’est une vraie ville qui a éclos avec ses points de ralliement. Et les inventions sont nombreuses qui en surprendront plus d’un. A Farvagny, les jeunesses avaient creusé un tunnel de mineurs pour ravitailler la tonnelle géante. A Savigny, c’est une gare… Mais attention, ne nous y trompons pas, la régie fédérale n’y est pour rien ici, car nous vivons une époque de révolutions à Savigny. Il s’agit de la première ligne de métro aérien façon « steam punk ». Avec un usage simplissime : amener l’avitaillement à la tonnelle à l’aller, et au retour – en marche arrière s’il vous plaît – rapatrier les déchets. L’inventif ingénieur ne voit pas de limite, sauf celle du début de la Fête ! Plus de 2 tonnes de peinture, 665 kg de vis, 2660 m2 de panneaux et combien de mètres cubes de bois auront été nécessaires à faire vivre ce village de Vaudois pendant trois semaines. Il faudra nécessairement aller voir pour en prendre la mesure… et l’impatience grandit…