Hommage à Laurette Pousaz

Nelly  |  Venue de sa Bretagne natale, Laurette a épousé Bernard, ils s’aiment, ils ont deux enfants. Au dessus du garage où elle vit, elle y trouve une famille imposante, des caractères forts, des rôles définis, ça bosse dur. Il lui a fallu de l’astuce, de la créativité, de la ténacité pour s’intégrer. Laurette a ce tempérament gai, léger et entraînant qui fait du bien, qui égaie. Elle sait organiser les fêtes, les rendez vous de famille. Entraînant dans son sillage des moments inoubliables… Soirées pyjama, anniversaires des enfants, de toute la famille, portes ouvertes, elle décore, transforme le garage en joyeux cabaret, embellit et anime les lieux, la salle d’exposition devient un vaste lieu festif. Infatigable, elle anime joyeusement ces rencontres de famille, d’amis. Elle bosse, elle rit, elle commente, elle a une parole pour chacun, c’est un bout entrain. Elle ne travaille pas au bureau, elle ne fait pas le taxi, elle ne répare pas les voitures ni les machines. Pour autant Laurette est la mascotte de l’entreprise, elle joue et jouera un rôle essentiel de lien, de bonne humeur. Un événement? On demande à Laurette, la fête des enfants? On demande à Laurette, l’anniversaire de grand-père? On demande à Laurette. Laurette aime tout le monde, elle a besoin des gens, les gens ont besoin d’elle. Au-delà de l’entreprise active, un peu rude, Laurette reste elle-même, sa famille lui ressemble, elle ressemble à sa famille là-bas en Bretagne que tout le monde a rencontré et aimé. Au garage elle peut se sentir seule. Alors elle tisse cette toile de gaité, de rigolades, d’humour et n’en laisse rien voir. Au fond d’elle-même, je sais ses fractures, sa souffrance intérieure. Nous en parlons entre filles. Mais Laurette garde du cœur au ventre et la générosité de son accueil, de son engouement. Nous avons toutes et tous grâce à Laurette retrouvé nos âmes d’enfants, nos croyances candides, nos joies instinctives. Laurette est décédée, elle nous a quittés. Nous laissant un peu plus orphelins de sa présence gaie, drôle, courageuse et généreuse. Mes souvenirs de jeune maman sont proches d’elle, elle me les a laissés. Je dis à ces enfants, Laurette était une belle personne. Qu’elle reste ainsi dans vos cœurs. Dans le mien, elle est ma belle sœur de cœur.