Haute fondue Jennifer & Arnaud Favre, Dorian Rollin – Editions Helvetiq

Une semaine sans fondue est une semaine perdue!

Milka  |  Au moment où j’écris ces quelques lignes, il fait noir dehors et un brouillard épais nous empêche de voir à 50 mètres. Un temps idéal pour la fondue, me direz-vous! Mais y a-t-il vraiment un temps à fondue? Si on aime la fondue, on est capable de la manger par n’importe quel temps. Mais laquelle? Et comment? Les puristes vous diront que la moitié-moitié est la meilleure, d’autres vous diront qu’ils préfèrent la «tout vacherin». Perso, j’en connais une dizaine de sortes et je pensais être une spécialiste. Les auteurs de ce livre nous en font découvrir 52. Une par semaine pendant une année. Sans aucune coupure pour les mois de juillet et d’août. Intriguée, j’ai commencé à feuilleter ce livre et j’ai découvert quelques recettes alléchantes, d’autres correspondant moins à mes goûts, mais presque toutes intrigantes en tous les cas pour une gourmande comme moi.

Jugez plutôt :

Des traditionnelles, comme celles aux bolets ou aux tomates. Des festives, comme celle à l’abricotine, celle au cognac, celle au porto ou au vin rouge, celle au whisky. Des chèvres et brebis pour les intolérants au lactose, dont la chèvre et miel me fait saliver rien qu’en l’écrivant, la chèvre au sirop d’érable a l’air pas mal non plus. Plus surprenantes, pour les carnivores, celle au cervelas, celle au chorizo ou aux merguez, mais aussi à la viande séchée. Celles sorties du potager, comme à la courge, aux olives mais aussi aux orties, une aux châtaignes que je vais essayer très prochainement. Celles tombées de l’arbre, une aux abricots secs, une au jus de pomme de notre enfance, une à la purée de pommes (pour les Suisses-allemands). Certaines sont mentionnées avec une recette annexe comme celle à la ratatouille avec recette de la ratatouille, une recette de pesto, etc. J’ai aussi aimé l’historique de la fondue dans notre pays, comment choisir son fromage, les différents mélanges selon les régions, les idées d’accompagnements autres que le pain et les pommes de terre avec les quantités par personne, ce qu’il faut boire avec la fondue, les astuces pour la réussir ou la rattraper, quelques astuces pour la digestion et le nettoyage. Même un touriste fraîchement arrivé peut s’en sortir. Et même des adresses où manger la fondue en cas d’urgence dans le monde. Bref, un livre très complet, avec de belles photos, très «helvétique». Et qui manquait. Même si l’on est connaisseur, il y a plein de petites choses que nous ignorons. Les auteurs, fondateurs du festival de fondues des compagnons du Caquelon, Jennifer et Arnaud Favre ont réuni toutes ces recettes dans ce livre qui rencontre un tel succès qu’il va bientôt être traduit en allemand. Alors à l’heure de choisir vos cadeaux de Noël, ce livre est vendu pour Fr. 35.-, et il les vaut, tant par son contenu que par sa présentation. Et il est disponible à la librairie du Midi entre autres.