« Green Book », biopic, drame et comédie de Peter Farrelly

Le meilleur des Oscars 2019

Colette Ramsauer  |. C’est une histoire véritable et rocambolesque qui tient le spectateur en haleine de bout en bout: l’incroyable tournée musicale du pianiste noir américain Don Shirley, en compagnie de son chauffeur et garde du corps blanc Tony Vallelonga, dit Tony Lip (Viggo Mortensen). En nommant «Green Book» meilleur film aux Oscars 2019, le jury a retenu notamment l’argument du problème racial dans les années 60 aux USA.

Choc de cultures 

Dr Don Shirley (qu’incarne l’acteur Mahershala Ali) célèbre pianiste noir d’origine jamaïcaine, décide d’une tournée dans le sud des Etats-Unis, là où plus qu’ailleurs sont appliquées les lois ségrégationnistes. Accompagné d’un violoncelliste et d’un contre-bassiste est-européens, Dr Don Shirley se produit selon son contrat dans de grands hôtels que fréquente la société bourgeoise des «White Americans». A titre de chauffeur et de bodyguard, il engage l’italo-américain Tony Lip (incarné par Viggo Mortensen). Le pianiste, fils de pasteur et d’une mère musicienne, universitaire, célibataire, homosexuel, se confronte au videur de boîtes de nuit, personnage plutôt rude et mal éduqué, mais père de famille au cœur immense. Indispensables l’un à l’autre au cours du périple, ils n’ont pas d’autre choix que de s’accepter mutuellement. La relation entre deux personnages atypiques devient le fil conducteur du scénario de Peter Farrelly. Une relation qui évolue. Tony le videur s’intéresse petit à petit à l’interprète de Rachmaninof qu’est son compagnon de voyage. Il lui conseille de s’adonner au jazz, une manière dit-il de sortir de sa solitude, alors que Don Shirley prête ses dons de poète à l’écriture des lettres que Tony Lip envoie à son épouse bien-aimée.

Un guide particulier

Nous sommes en 1962. La tournée s’organise via un guide de voyage utile aux Américains noirs: The Negro Motorist Green Book, du nom de l’auteur du guide indiquant les lieux, restaurants, hôtels, acceptant les gens de couleur. On tolère bien un Noir sur scène, mais impossible pour lui de réserver un couvert dans le restaurant de l’hôtel où il se produit! Durant deux mois de tournée, les humiliations racistes et homophobes à l’égard du musicien ne manquent pas!

Acteur au sommet

«Green Book» du réalisateur, scénariste et romancier américain Peter Farrelly, laisse heureusement des espaces à l’humour. Le film offre une belle distribution d’acteurs, avec en premier plan Viggo Mortensen (Aragorn dans Le Seigneur des anneaux 2001-2-3) pour le rôle de Tony Lip. Un agréable moment de cinéma.

Green Book  –De Peter Farrelly – Drame, Biopic, USA, 2018, 130’, 12/12 ans – Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali et Linda Cardellini

Au cinéma de Chexbres les 24, 25, 28 et 29 mai