Grandvaux – Le glyphosate dans le canton, c’est fini !

Temps d’échange aux éco-logements de la Smala

Didier Grobet   |  Quand une association (la Smala à la gare à Grandvaux) a l’ambition depuis 25 ans de trouver des transitions vers l’écologie communautaire, elle construit des éco-logements à vivre en coopérative, encourage l’installation de toilettes sèches dans les entreprises, imagine un véritable laboratoire pour tester et montrer au public intéressé des exemples à multiplier, etc…. Elle a aussi la bonne idée d’offrir ponctuellement des temps de rencontre de haut vol sur ces thématiques. Ainsi samedi dernier, elle a réussi à réunir autour d’une même table rien moins que la présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite, la vice-présidente du Conseil national, Isabelle Moret, Luc Recordon, ancien conseiller aux Etats et Xavier Comtesse, créateur de Think Tanks qui ont tous consacré leur après-midi à échanger sur «l’écologie par l’acte». Si on pouvait craindre qu’au niveau du gouvernement vaudois par exemple on travaille uniquement sur les stratégies à adopter mais peu dans le concret, Nuria Gorrite a tout de suite démontré le contraire: « Si au niveau de la loi, nous ne pouvons interdire aujourd’hui l’utilisation du glyphosate à tous, nous pouvons l’interdire sur tous les terrains propriété du canton. Dont acte!» Applaudissements des cinquante personnes présentes! Luc Recordon, municipal à Jouxtens, donnait aussi l’exemple de cours de nutrition saine aux enfants des écoles locales. Isabelle Moret a rappelé, quant à elle, que ces questions politiques et sociétales devaient aussi être pensées dans la durée. Par exemple les nouvelles formes de travail très en vogue auprès des jeunes (trois ou quatre petits jobs en parallèle) nécessitent de nouvelles lois pour protéger ces modèles. En effet, au lieu de toucher un seul salaire d’une certaine importance et donnant droit à un second pilier, ces nouveaux travailleurs ne sont pas affiliés aux caisses de pension au vu des petits salaires reçus par chaque employeur. Attention danger! Xavier Comtesse a dit, lui, sa confiance de pouvoir enfin s’attaquer en grand à la mise en place des villes intelligentes grâce à la numérisation et de l’économie «data», des données qui doivent être au service de l’écologie et non des blockchains. De nombreux autres exemples aussi présentés par des entrepreneurs actifs dans l’écologie ont convaincu chacun que l’écologie était bien en marche et qu’à plusieurs on allait plus vite et plus loin sur ce chemin. Isabelle Moret eut en fin de table ronde ce bon mot : « finalement cette politique des petits pas sans doute très helvétique réussit mieux qu’un Nicolas Hulot tout seul. »

La smala: une association et des projets à découvrir sur www.lasmala.org 

Luc Recordon, municipal à Jouxtens ; Xavier Comtesse, créateur de Think Tanks ; Isabelle Moret, vice-présidente du Conseil national et Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat