Grandvaux – Formation permanente pour une meilleure efficacité

Rapport annuel du corps de police APOL 2018

Eugène Chollet, commandant de l’APOL, annonce le corps à Jean-Paul Demierre, municipal de police à Bourg-en-Lavaux et président du Comité directeur de l’APOL

JPG. |. Placé sous l’autorité du commandant Eugène Chollet, mué en Maître de cérémonie, ce rapport s’est déroulé à la grande salle de Grandvaux le 3 avril dernier où ont convergé nombre de personnalités du monde politique, de la chaîne judiciaire, de représentants de la gendarmerie, de la police de sûreté et de l’Académie de police de Savatan et des autorités communales constituant le comité de direction. Après une animation musicale de la Fanfare de Grandvaux, et toujours aux sons de cette dernière, ce fut l’entrée du drapeau et de sa garde et l’annonce de l’ouverture du rapport au président du comité de direction, le municipal Jean-Paul Demierre, de Bourg-en-Lavaux.

Rapport du commandant

Ce n’est pas sans une certaine émotion, au vu de sa retraite prochaine qu’il a ouvert ce 40e rapport annuel, qu’il considère pour un service tel que le sien comme un privilège permettant de retracer un bilan des activités, de faire un point de situation sur les développements en cours et surtout, l’occasion d’un moment de convivialité essentiel avec les partenaires présents. Si 2018 n’a pas amené de faits susceptibles de frapper en noir ou blanc l’histoire des communes partenaires, il tire une ligne grise qui consiste à un accroissement régulier des plaintes pour délits informatiques de tous types. Il a parlé de la formation permanente pour une meilleure efficacité du corps de police, d’un équipement performant technique et de conduite garantissant une pérennité de l’organisation à moyen et long terme. Au vu des statistiques de la criminalité, la région peut être qualifiée de privilégiée, ceci grâce à une multitude d’actions de prévention sur différents sites. Grâce aux actions préventives des collaborateurs, de leur écoute et recherches de solutions, ils garantissent aux habitants une relation favorable par un lien de confiance et la conduite d’actions police-population. Cela amène, en revanche, une augmentation des interventions, les habitants n’hésitant plus à appeler la police. Sur le plan financier c’est plus d’un million d’économies budgétaires qui ont été réalisées ces quatre dernières années et ce sont des ristournes pour Fr. 4’703’558.- nets qui ont été distribuées aux communes partenaires depuis 2012, année de la mise en place de l’Association. Sept nouveaux collaborateurs ont rejoint les rangs et trois ont prêté serment lors de la cérémonie et un sergent a été distingué pour 10 ans d’activité. Quant au commandant, il a été promu lieutenant-colonel. Après ses remerciements et avant de passer à la prestation de serment, le commandant a terminé son rapport par cette pensée toute personnelle: «Je pense que l’APOL est un mixte de réussite, de modestie, de professionnalisme et d’ambition».

Cérémonie d’assermentation

Une agente, Charlotte Monney, et deux assistants de sécurité publique, Timothée Meige et Arnaud Schorderet ont prêté serment, une main sur le drapeau de l’APOL et l’autre levée. Ils ont tous accompli leur formation au sein de l’Académie de police de Savatan qui, outre les aspects techniques et légaux, favorise une franche camaraderie entre nouveaux policiers. La formation y est adaptée, mais exigeante et l’obtention du brevet fédéral demande un gros travail personnel.

Allocution du président du comité de direction

C’est sur un fond de Fête des vignerons et de solidarité policière intercommunale, teinté de pointes d’humour que Jean-Paul Demierre a dessiné la trame de son allocution. Reprenant le fait que le commandant Chollet prendra sa retraite à la fin de l’année, il a relevé que le fait de passer par la troupe des Cent Suisses pour bien préparer sa retraite est digne d’un grand stratège. L’orateur a relevé qu’il est ainsi son dernier président et il le qualifie d’humaniste. Tous comme les politiques qu’il a vu passer, tous ont apprécié son professionnalisme et ses hautes compétences. Il a pu ainsi le remercier chaleureusement et relever que si le dicastère de la police est parfois difficile à porter «ça va mieux à deux». Ses remerciements s’adressent également à tous les collaboratrices et collaborateurs de l’APOL.

Exposé du Dr Jean-Marc Rickli 

Le commandant Chollet a instauré depuis plusieurs années la tradition d’inviter un orateur externe qui a une connexité avec la sécurité publique ou l’information à l’endroit de personnes initiées. C’est pourquoi, en lien avec la cybercriminalité, les fake news, etc. c’est un expert en la matière qui a été invité à s’exprimer. Venu de Genève où il œuvre au sein du «Geneva Centre for Security Policy» sis à la maison de la Paix à Genève, il a exposé les évolutions des ordinateurs et autres objets connectés, leur capacité de calcul et de mémoire, domaines dans lesquels l’humain ne pourrait peut-être plus garder la maîtrise de ce qu’il développe. C’est ainsi, qu’avec des points d’interrogations sur le futur informatique se lisant dans les yeux de plus d’un participant, que le commandant Chollet a mis fin à son rapport annuel, invitant les convives à participer à un moment de convivialité alors qu’un air de la Fanfare de Grandvaux couvrait le brouhaha de la mise en place de l’apéritif dînatoire.

La salle du Monde a accueilli de nombreux invités pour assister au rapport annuel de l’APOL